^

Meeting féministe le 3 mars à Paris 1

À Tolbiac, étudiantes et travailleuses préparent ensemble la grève féministe du 8 mars !

Ce mardi 3 mars se tient un meeting féministe à l'université Paris 1. Pour préparer la grève féministe du 8 mars, rien de mieux que de revenir sur la grève de milliers de femmes contre la réforme des retraites et le gouvernement Macron ! Un appel à la mobilisation étudiante-travailleuse, clin d'oeil à la tradition du 8 mars comme journée de lutte et de grève.

mardi 3 mars

Après le 23 novembre où des centaines de milliers de femmes sont sorties dans la rue pour protester contre les violences patriarcales, après le mouvement contre la réforme des retraites où des milliers de femmes ont fait grève à la RATP, la SNCF, et l’éducation nationale pour lutter contre la régression sociale et le projet néolibéral de Macron, après l’ébullition sur les facs et les lycées où des enseignantes, des lycéennes et des étudiantes ont dénoncé la sélection sociale dans l’enseignement et la casse de l’université, il s’agit de se retrouver mardi soir pour préparer une riposte unitaire le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Revenir sur la grève des femmes pour penser la grève féministe, voilà l’objectif de ce meeting, appelé par le comité féministe de Paris 1, issu des AG de préparation du 8 mars "On arrête toutes".

Après l’organisation d’un meeting très réussi à l’université Paris 8, le collectif Du Pain et des Roses dont les militantes de Paris 1 interviennent dans le comité prennent part à cette initiative organisée à Tolbiac. Des piquets au lycée en passant par l’université, il s’agit de se rassembler pour unir nos forces et frapper fort en cette journée de lutte féministe.

Préparer le 8 mars a été une tâche de nombreuses femmes depuis l’année dernière, déterminées à organiser cette journée ensemble, en indépendance des institutions et de l’Etat. Dans les universités, la lutte pour les droits des femmes a un écho particulier, pour une génération qui se pose la question de la responsabilité de l’Etat et de la Justice face aux violences patriarcales, de la responsabilité du gouvernement et de son projet néolibéral face à la précarité des femmes. C’est en ce sens que plusieurs militantes se sont réunies pour organiser un moment d’échange, de discussion, et de préparation de cette Journée, qui s’inscrit cette année dans une séquence de lutte des classes importante.

Pour rencontrer une cheminote de la SNCF, une machiniste de la RATP, une lycéenne mobilisée contre les E3C, une professeur en lutte contre la LPPR, et une étudiante féministe, rendez-vous à Tolbiac en amphi L à partir de 18H30 !

Le lien vers l’évènement Facebook

P.S. : Suite aux mesures répressives mises en place par l’administration, toute personne souhaitant entrer dans l’établissement est contrôlée à l’entrée par la sécurité. Nous dénonçons à nouveau cette escalade répressive et dans ce contexte, afin que toutes les personnes extérieures à l’université de Paris 1 puissent venir participer au meeting féministe au sujet des femmes dans la grève et du 8 Mars, nous vous demandons d’envoyer un mail à l’adresse ci-dessous avec votre prénom afin que nous puissions assurer votre présence mardi soir.

Merci de contacter :
homasakineh@gmail.com




Mots-clés

grève féministe   /    8 Mars   /    Féminisme    /    Grève   /    Du Pain et des Roses