^

Notre classe

#SoutienRozenn

A la veille de la grève, Rozenn licenciée : tou.te.s devant Chronodrive demain à 15h !

C’est désormais officiel, Rozenn, jeune étudiante-travailleuse chez Chronodrive, a reçu sa notification de licenciement pour « faute grave ». A la veille du premier rassemblement devant le magasin de Basso Cambo à Toulouse et du premier jour de grève, la direction joue donc son va-tout répressif, auquel nous devons répondre en étant massivement présent demain à 15h !

vendredi 26 mars

Ce vendredi 26 mars, Rozenn a donc été officiellement notifié de son licenciement pour « faute grave », dans une lettre datée du 23 mars. En cause, un tweet de la jeune étudiante-travailleuse le 25 février dernier, dénonçant l’hypocrisie de Chronodrive concernant sa politique de greenwashing, présenté comme un abus de sa liberté d’expression. Rozenn a pourtant les moyens de montrer que le gaspillage est très fréquent dans l’entreprise.

Une décision purement politique, à la veille du premier jour de grève des salariés de Chronodrive et du premier rassemblement de soutien, prévu et maintenu demain à 15h. L’objectif de la direction est clair : chercher à casser la mobilisation par tous les moyens possibles, en jouant un va-tout répressif.

Si la direction cherche à porter un coup à la veille de la mobilisation, nous devons répondre par la plus grande et la plus large des solidarités. Immédiatement, Rozenn a annoncé, dans une vidéo sur Twitter, sa détermination à exiger sa réintégration aux prud’hommes dès les prochains jours. Lanceuse d’alerte et militante syndicale, elle compte bien obtenir la nullité de son licenciement.

Dans ce cadre, il est indispensable de poursuivre la campagne actuellement en cours, et qui a recontré un très large échos avec une pétition ayant dépassé les 21000 signataires et une caisse de grève qui, en quelques jours, à déjà récolté plus de 2700€.

En soi, ce coup porté par la direction à la veille de la grève témoigne de la fébrilité de la direction, qui a aussi envoyer des responsables en renfort, embauché des maîtres chiens pour l’occasion et colporte, par le biais des managers, des mensonges sur le droit de grève. L’heure est donc à la poursuite de la mobilisation, à l’amplification du rapport de force par la grève et l’action qu’il sera possible d’arracher la victoire et la réintégration de Rozenn ! C’est pourquoi nous devons être massivement mobilisés demain à 15h devant le magasin Chronodrive de Basso Cambo !




Mots-clés

#SoutienRozenn   /    Chronodrive   /    répression syndicale   /    Licenciement(s)   /    Répression   /    Notre classe