×

Après les fonds non déclarés...

Agnès Pannier-Runacher, acte II : la ministre de la transition énergétique logée chez les Dassault

Acte II pour la ministre de la transition énergétique. Après la révélation de Disclose sur ses fonds (non déclarés) dans le pétrole, le journal Politico vient de faire une nouvelle divulgation concernant cette fois-ci sa location chez les Dassault. Un nouvel exemple d’un gouvernement qui flirte de très près avec le pire de la bourgeoisie française.

Olga Hagen

9 novembre 2022

Facebook Twitter

Le lendemain des révélation de Disclose sur les parts détenues par la famille Pannier-Runnacher (à hauteur de 1,2 millions d’euros-]) dans une société dont les fonds sont en partie domiciliés dans des paradis fiscaux (et liés au pétrole), voilà une nouvelle épine dans le pied de la ministre de la « sobriété économique ». Selon les informations du média en ligne Politico de ce mercredi, Agnès Pannier-Runachier serait domiciliée depuis 2021 chez les… Dassault.

Un « arrangement locatif » réalisé à l’occasion de la campagne des élections régionales. La ministre avait alors déclaré sa résidence principale à Lens suite à son parachutage dans le Nord, chez son compagnon et chef de cabinet Nicolas Bays, locataire de la famille d’Olivier Dassault. Si la ministre affirme « ne pas avoir [eu] connaissance du propriétaire de la maison, sachant seulement que son compagnon acquittait un loyer chaque mois », les liens entre son compagnon Nicolas Bays et Olivier Dassault sont connus de longue date.

Cette (nouvelle) révélation témoigne (une fois de plus) des liens très restreints qui existent entre le gouvernement et la grande bourgeoisie française. Agnès Pannier-Runnachier, ministre de la « transition écologique » (le titre prête à sourire au regard de l’actualité de ces derniers jours) aurait difficilement pu faire pire que les Dassault, marchands d’armes, milliardaires de père en fils, propriétaires du groupe homonyme et premières fortunes de France. De quoi nous rappeler, une bonne fois pour toutes, qu’à toutes les échelles de la bureaucratie d’Etat, et plus encore en haut de l’échelle, travaillent des parvenus qui fondent leurs carrières autour d’un seul objectif : servir les capitalistes et leurs profits.


Facebook Twitter
Contre le délit d'opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Contre le délit d’opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

« C'est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

« C’est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

Compte épargne temps : les directions syndicales s'entendent avec l'U2P pour aménager la misère

Compte épargne temps : les directions syndicales s’entendent avec l’U2P pour aménager la misère

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d'Attal pour mettre au pas la jeunesse

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d’Attal pour mettre au pas la jeunesse

Salariés réservistes de l'armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »

Salariés réservistes de l’armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs