×

Guerre en Ukraine

BlackRock négocie avec Zelensky pour faire du profit sur la reconstruction de l’Ukraine

Depuis le mois de septembre, Zelensky a entamé des discussions avec BlackRock pour le financement de la reconstruction du pays. Avant même la fin de la guerre, le fond de pension américain se prépare à faire des profits sur le dos des travailleurs ukrainiens.

Yann Tocaben

30 décembre 2022

Facebook Twitter

Depuis maintenant plusieurs mois, l’OTAN avec les Etats Unis en tête parient sur une victoire même partielle de l’Ukraine face à l’agression russe. S’il est trop tôt pour affirmer que la victoire ukrainienne sera une certitude, Zelensky organise déjà la reconstruction du pays. « Près de 30 % des routes, ponts, ports, chemins de fer, aéroports ont été détruits » et « le coût des destructions causées par le conflit dépasse les 100 milliards d’euros », affirme Oleksandr Kubrakov, le ministre ukrainien des infrastructures dans un entretien pour Le Monde. La reconstruction du pays va ainsi représenter un marché très lucratif pour les futurs investisseurs.

Et c’est là que BlackRock rentre officiellement en jeu. Ce fond d’investissement américain qui a pour but de faire fructifier au maximum des investissements publics et surtout privés gère aujourd’hui près de 10 000 milliards de dollars dans le monde. Pour se financer, BlackRock promet à ses investisseurs une rentabilité maximale. Une rentabilité qui se fait surtout au détriment des travailleurs.

Ainsi, les discussions entre BlackRock et l’Ukraine auraient débuté en septembre avec la rencontre entre Larry Fink (fondateur de BlackRock) et le président Zelensky. La première conversation aurait porté « sur l’orientation des investissements publics et privés vers l’Ukraine afin de reconstruire le pays après l’invasion très destructrice de la Russie » d’après Business AM. En novembre le fonds d’investissement déclarait dans un communiqué qu’il fournirait « un soutien consultatif pour la conception d’un cadre d’investissement, dans le but de créer des opportunités pour les investisseurs publics et privés de participer à la reconstruction et au redressement futurs de l’économie ukrainienne ».

Autrement dit, Zelensky discuterait avec BlackRock comment et où placer les capitaux pour qu’ils rapportent le plus. La rentabilité de ces investissements restant le principal objectif de BlackRock, ces financements ne risquent donc pas de contribuer à des mesures sociales. Bien au contraire, ce sont les travailleurs d’Ukrainiens qui après avoir payé la prix de la guerre, devront aussi payer une reconstruction du pays subordonnée aux intérêts du fond d’investissement américain. Si BlackRock a perdu 17 milliards de dollars en Russie suite au début de la guerre, aujourd’hui le géant américain compte bien se refaire en Ukraine en devanant l’administrateur de la reconstruction ukrainienne.

Ainsi, comme l’illustre les discussions que Zelensky mène avec BlackRock avant même l’issue de la guerre, une potentielle victoire de l’Ukraine sous l’égide de l’OTAN ne sera pas synonyme de lendemains joyeux pour les travailleurs ukrainiens. Plus que redevable à l’OTAN et particulièrement aux Etats-Unis pour son soutien militaire durant la guerre, Zelensky n’hésitera pas à se faire l’agent des intérêts des capitalistes occidentaux. D’ou l’enjeu d’une politique anti-impérialiste indépendante qui non seulement s’oppose et combat l’agression russe mais qui rejette aussi toute ingérence de l’OTAN.


Facebook Twitter
Les bourgeoisies arabes monnayent leur soutien au nettoyage ethnique de Gaza

Les bourgeoisies arabes monnayent leur soutien au nettoyage ethnique de Gaza

Alerte de l'ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d'enfants

Alerte de l’ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d’enfants

Augmentation du salaire minimum : non le président argentin n'a pas fait de cadeau aux travailleurs !

Augmentation du salaire minimum : non le président argentin n’a pas fait de cadeau aux travailleurs !

« S'il est extradé, il mourra » : dernier recours pour Julian Assange face à l'acharnement des Etats-Unis

« S’il est extradé, il mourra » : dernier recours pour Julian Assange face à l’acharnement des Etats-Unis

Argentine. +300% pour le ticket de bus, Milei saigne les classes populaires

Argentine. +300% pour le ticket de bus, Milei saigne les classes populaires

Famine, maladies, misère : la catastrophe humanitaire s'approfondit à Gaza

Famine, maladies, misère : la catastrophe humanitaire s’approfondit à Gaza

Israël bombarde le Sud du Liban et fait 14 blessés, une nouvelle étape dans l'escalade

Israël bombarde le Sud du Liban et fait 14 blessés, une nouvelle étape dans l’escalade

La mosquée Al-Aqsa interdite d'accès pendant le Ramadan : la nouvelle provocation de Netanyahou

La mosquée Al-Aqsa interdite d’accès pendant le Ramadan : la nouvelle provocation de Netanyahou