×

"Vos guerres : no more"

Escalade militariste. L’OTAN a mené le plus important exercice militaire depuis la fin de la Guerre Froide

L’opération « Steadfast Defender 24 », lancée le 24 janvier, mobilise quelque 90 000 hommes et femmes venus des 32 pays de l’OTAN, ainsi que 1100 véhicules blindés dont 166 chars de combat.

Dimitri Baïza

18 mars

Facebook Twitter
Escalade militariste. L'OTAN a mené le plus important exercice militaire depuis la fin de la Guerre Froide

Crédit photo : Wikimedia Commons

L’extrême-nord de la Norvège est en ce moment le théâtre d’un exercice qui mobilise plus de 20 000 soldats. Embusqués dans la neige, aux côtés des chars circulant dans le froid polaire, ces hommes et ces femmes issus des armées de 13 pays différents, dont la France, répètent le scénario d’un conflit ouvert dans le cercle polaire arctique. Pour cause : avec la fonte des glaces qui recouvre plus de 1000 milliards de dollars de matières premières (attisant les convoitises des bourgeoisies des principales puissances impérialistes), l’Arctique, zone de frontière directe entre l’OTAN et la Russie pourrait être le terrain d’un futur conflit.

Cet exercice, lancé au début du mois de mars, fait partie de la plus importante série d’exercices militaires menée en Europe depuis la fin de la guerre froide et tutoie, en termes d’effectif, l’opération « Reforger » qui, en 1988, avait mobilisé plus de 125 000 soldats. Initiée le 24 janvier dernier, cette opération de grande ampleur, dans les plaines de Pologne et de Norvège, baptisée « Steadfast Defender 24 » mobilise plus de 90 000 soldats, 1100 véhicules blindés, appuyés par plus de 50 navires et 80 avions, tous venus de l’ensemble des 32 pays composant désormais l’Alliance depuis l’intégration de la Suède le 7 mars dernier.

Une opération de dissuasion militaire

Depuis le lancement de l’offensive russe en Ukraine, l’OTAN a décidé de mettre fin à trois décennies de développement ralenti de ses forces militaires. Face à la riposte agressive de la Russie, l’OTAN montre les muscles pour réaffirmer son contrôle sur l’aire d’influence traditionnelle de la Russie. « Destiné à renforcer la performance du déploiement de l’Otan, Steadfast Defender se concentre sur un entraînement défensif et dissuasif exigeant », affirme ainsi le Ministère français des Armées dans un communiqué, insistant sur l’intérêt préventif de l’opération, censée dissuader Poutine et les dirigeants russes de franchir une « ligne rouge » en attaquant un pays membre de l’Alliance.

La Russie, qui n’est jamais citée dans les communiqués de l’OTAN, apparait ainsi comme le véritable destinataire de la démonstration de force atlantiste.En témoigne par exemple l’opération « Dragon 24 », pendant laquelle les troupes devront se déplacer le plus rapidement jusqu’à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie : un mouvement de troupe logique dans le cas où Moscou prendrait le corridor de Suwalki, un couloir de 85 km qui sépare la Biélorussie de l’oblast de Kaliningrad et qui constitue un point stratégique pour les intérêts militaires russes.

Préparer les esprits au combat

Au-delà de la préparation des armées des pays membres de l’OTAN à un éventuel conflit avec la Russie, et de la fonction dissuasive de l’opération, « Steadfast Defender 24 » satisfait une autre fonction : préparer les esprits à la possibilité d’un conflit généralisé sur le continent européen. L’opération s’inscrit ainsi dans un contexte plus large de militarisation, dans lequel il faut rendre l’hypothèse d’une guerre d’ampleur acceptable aux yeux des populations concernées.

En témoignent la surenchère militariste dont font preuve les dirigeants des pays membres de l’Alliance, dont l’Allemagne qui, après avoir dopé son budget militaire suite au conflit ukrainien, envisage la possibilité de rétablir le service militaire obligatoire. Pour ce qui est de la France, Emmanuel Macron a tenté de se positionner en chef de file des partisans de l’escalade guerrière, en affirmant à plusieurs reprises qu’il n’excluait pas la possibilité de l’envoi de troupes sur le sol ukrainien, et en signant le 16 février dernier un accord bilatéral avec l’Ukraine visant à renforcer l’aide militaire de la France en matière d’artillerie et de défense aérienne, tout en se positionnant officiellement en faveur de l’intégration de l’Ukraine à l’OTAN et à l’Union Européenne.« Nous ne nous fixons pas de limites face à une Russie qui, elle, n’en fixe aucune » a par exemple affirmé Gabriel Attal durant le débat parlementaire censé donner une légitimité parlementaire au traité alors qu’il était déjà signé.

Une escalade militariste plus que jamais à combattre et à dénoncer. Quelle que soit l’issue de la guerre en Ukraine, l’Europe est déjà redevenue une région dangereuse et hautement militarisée où des conflits de haute intensité pourraient éclater. C’est aussi ce que vient rappeler le plus grand exercice militaire de l’OTAN depuis la fin de la guerre froide.


Facebook Twitter
Pourquoi le vote du dégel du corps électoral a fait exploser la colère du peuple kanak ?

Pourquoi le vote du dégel du corps électoral a fait exploser la colère du peuple kanak ?

Tortures, humiliations, amputations… : CNN révèle l'horreur d'un camp de détention de Palestiniens

Tortures, humiliations, amputations… : CNN révèle l’horreur d’un camp de détention de Palestiniens

Kanaky : après l'adoption de la loi coloniale, l'État réprime la révolte dans le sang

Kanaky : après l’adoption de la loi coloniale, l’État réprime la révolte dans le sang

État d'urgence, armée, réseaux sociaux coupés : face à la répression coloniale, soutien au peuple kanak !

État d’urgence, armée, réseaux sociaux coupés : face à la répression coloniale, soutien au peuple kanak !

Interdiction de TikTok en Kanaky : une censure grave pour empêcher la mobilisation

Interdiction de TikTok en Kanaky : une censure grave pour empêcher la mobilisation

Tarifs douaniers records : Joe Biden intensifie l'offensive contre la Chine avant les élections

Tarifs douaniers records : Joe Biden intensifie l’offensive contre la Chine avant les élections

États-Unis : où en est le mouvement de solidarité avec la Palestine ?

États-Unis : où en est le mouvement de solidarité avec la Palestine ?

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants