^

Politique

Répression à St-Lazare

Gouvernement et direction de la SNCF ensemble contre les Gilets Jaunes

Lors de l'acte 5 des Gilets Jaunes, une photo de Pepy et Castaner est apparue sur les réseaux sociaux, pour montrer la coopération entre les forces de police et la police ferroviaire.

lundi 17 décembre 2018

C’est avec stupéfaction qu’on a tous appris dans la presse que Pepy et Castaner ont pointé le bout de leur nez Gare de Saint Lazare, au même moment où s’est tenu un des rassemblements de la manifestation des Gilets Jaunes sur le parvis de la gare Cour de Rome. Un rassemblement très vite encerclé par les forces de police qui n’ont autorisées qu’une manifestation statique.

La collaboration entre le directeur de la SNCF, qui rappelons-le est l’un des responsables de la destruction du service ferroviaire, et le ministre de l’Intérieur est totalement scandaleuse surtout qu’elle vise à entraver la liberté de manifester de la population.

De nombreux trains en province ont été supprimés pour éviter l’afflux massif de manifestants, et ainsi donner l’image que le mouvement de contestation des Gilets Jaunes a diminuée. Manifester est un droit et l’entraver est une atteinte aux libertés démocratiques les plus élémentaires.

De plus les opérations de maintient de l’ordre par la SUGE (Police Ferroviaire) sont interdites ! Cela ne doit pas rester sans réponse, on ne baissera pas la tête face à cet affront, les cheminots ont déjà été anéantis par la casse de la SNCF au printemps dernier. Ils ne se rendront pas complices de ces agissements dignes d’un régime autoritaire.

Au même moment où Pepy a collaboré avec les forces de répression pour attaquer le droit à manifester, les cheminots qui se sont battus pendant plusieurs mois pour défendre un service public ferroviaire de qualité au service de tous et toutes étaient, quant à eux, dans la rue pour manifester leur solidarité avec les Gilets Jaunes.

Plus que jamais les cheminots montreront que la colère est toujours là ! Comme affiche la banderole des cheminots de l’Intergare depuis maintenant plus d’un mois, chaque samedi, "cheminots et Gilets Jaunes, ensemble, faisons dérailler Macron" !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Christophe Castaner   /    SNCF   /    Répression   /    Politique