×

19 janvier

Grève massive dans les raffineries : « il faut que l’intersyndicale prépare la grève reconductible »

Pour la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, les raffineurs ont répondu présent, avec de nombreuses raffineries 100% en grève.

Arthur Nicola

19 janvier 2023

Facebook Twitter

Crédit photo : AFP

« L’appel est réussi, que ce soit dans les équipes de travailleurs postés, ou sur les salariés de jour » résume Yvan Clément, élu au CSE de la raffinerie de Feyzin (Rhône). Alors que la branche CGT Pétrole a appelé à un plan de bataille offensif qui pourrait déboucher sur une grève reconductible dès début février, le niveau de mobilisation dans la branche pétrole des industries chimiques était très attendu. De manière générale, les salariés des différentes entreprises ont répondu à l’appel des syndicats de manière massive.

Sur les quatre raffineries de Total Energies, le taux de grévistes est compris entre 71% et 100% sur les équipes postées. Du côté de Donges (Loire-Atlantique), 100% des CDI sont en grève, tout comme à La Mède (Bouches-du-Rhône). Dans la raffinerie de Normandie, ce sont 80% des postés qui ont suivi le mouvement, et 71% à Feyzin (Rhône). Dans la raffinerie d’Esso/ExxonMobil de Fos-sur-Mer, le mouvement est aussi très suivi, avec seulement un salarié posté non gréviste.

Dans les industries pétrochimiques, qui produisent des dérivés pour l’industrie chimique et des plastiques, le mouvement est aussi très suivi : 73% des postés du vapocraqueur de Feyzin et entre 80% et 100% selon les équipes à Carling, en Moselle.

Des taux de grévistes très satisfaisants pour Alexis Antonioli, secrétaire du syndicat CGT de la plateforme Normandie : « Le taux de gréviste est élevé, à la hauteur des enjeux. Chez les cheminots et l’énergie cela prend le même chemin, ce qui est bon signe. Il faut s’appuyer là-dessus pour construire un plan de lutte à la hauteur de l’attaque. Il faut que l’intersyndicale donne des perspectives pour la grève reconductible ».

Dans le domaine du transport de produits pétroliers, l’appel à la grève est aussi une réussite. Du côté du port du Havre, les syndicalistes de la CIM (qui gère les entrée et sorties de produits pétroliers sur le port) revendiquent 100% de grévistes, tandis qu’à la SHMPP (Société Havraise de Manutention de Produits Pétroliers), aucune réception ni expédition de produit ne sera effectuée. Dans les entreprises d’avitailleurs (qui remplissent les réservoirs des avions), le mouvement est très suivi à Bordeaux (100% de grévistes), ou encore à Lyon Saint Exupéry (90%).

Enfin, la grève est aussi suivie dans les dépôts pétroliers : sur les dépôts de Flandres (Nord), Cournon (Puy-de-Dôme), Porte-lès-Valences (Drôme), 100% des équipes sont en grève. Sur le dépôt pétrolier de Toulouse, 80% des salariés ont répondu à l’appel. Du côté de l’ancienne raffinerie de Grandpuits, en reconversion industrielle, 60% du quart du matin était en grève.

Pour les syndicats de raffineurs, cette journée n’est cependant qu’un début, avec en ligne de mire la réunion de l’intersyndicale de ce soir, qui doit décider des suites du mouvement. Les raffineurs espèrent que l’intersyndicale ira dans le sens du calendrier d’action proposé par la CGT pétrole, voir se cale dessus, comme l’explique Yvan Clément : « La dernière grande victoire c’était 1995, et il avait fallu mettre le pays par terre en trois semaines. J’ai le sentiment qu’il va falloir passer par une lutte dure pour aller au bout. Tout le monde sait que même avec une journée très réussie aujourd’hui cela ne suffira pas, et qu’il faudra aller vers plusieurs journées de grève voire un arrêt des installations. On espère que l’intersyndicale nous suivra sur notre calendrier. Si les directions syndicales sont vraiment opposées à la réforme, il va falloir qu’elles suivent ».


Facebook Twitter

Arthur Nicola

Journaliste pour Révolution Permanente.
Suivi des grèves, des luttes contre les licenciements et les plans sociaux et des occupations d’usine.
Twitter : @ArthurNicola_

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Forvia, géant de l'automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires

Forvia, géant de l’automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires

Les médias contre la grève à la SNCF : une campagne au service du patronat

Les médias contre la grève à la SNCF : une campagne au service du patronat

Vague de faillites d'entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Vague de faillites d’entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l'espace

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l’espace

Deux grévistes sans-papiers d'Emmaüs Saint-André-lez-Lille en garde à vue, solidarité !

Deux grévistes sans-papiers d’Emmaüs Saint-André-lez-Lille en garde à vue, solidarité !

Casse de l'hôpital : une femme de 66 ans meurt après 10 heures d'attente aux urgences

Casse de l’hôpital : une femme de 66 ans meurt après 10 heures d’attente aux urgences