×

Raffineries

Hypocrisie. Du pétrole russe importé pour casser la grève des raffineurs

Tout en multipliant les sanctions économiques contre la Russie, le gouvernement français et Total auraient décidé d’augmenter les importations de pétrole russe face aux pénuries de carburant. Affamer le peuple russe et briser la grève pour les salaires en France, voilà la double politique de Macron et du patronat.

Irène Karalis

13 octobre 2022

Facebook Twitter

Crédits photo : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Alors que la grève dans les raffineries dure depuis maintenant deux semaines chez Total, le gouvernement et le géant énergétique ont utilisé plusieurs de leurs jokers pour éviter la pénurie de carburant dans le pays. Après avoir commencé par utiliser les stocks stratégiques, créés dans les années 20 à des fins militaires, le gouvernement, pressurisé par l’opposition et en particulier la droite, a fini par ajouter à son arsenal l’arme des réquisitions.

Mais avant d’en arriver à cet outil, très efficace mais également très coûteux politiquement pour le gouvernement, il a été décidé d’augmenter les importations de carburant d’autres pays, en complément de l’utilisation des stocks stratégiques. Début octobre, Total a ainsi décidé d’importer du carburant du Koweït. Mais le Koweït n’est pas le seul pays à avoir été sollicité pour endiguer la crise sociale en cours en France, puisque la Russie aurait également augmenté ses exportations. En effet, selon les données du cabinet britannique Vortexa que s’est procurées L’Humanité, alors que jusqu’à maintenant, 17% des importations de gasoil de la France provenaient de la Russie, ces importations auraient augmenté de 40% la semaine du 2 octobre.

Pourtant, en février 2022, Total avait annoncé « avoir renoncé à toute opération de trading sur les marchés spot portant sur du pétrole ou des produits pétroliers russes ». Dans le même sens, l’entreprise avait annoncé le 22 mars dernier : « TotalEnergies prend unilatéralement la décision de ne plus conclure ou renouveler des contrats d’achat de pétrole et de produits pétroliers russes, afin d’arrêter tout achat de pétrole ou produits pétroliers russes, dans les meilleurs délais et au plus tard à la fin de l’année 2022. » Du côté du gouvernement, Macron s’est également illustré dans l’élaboration et l’application du nouveau paquet de sanctions adopté par l’Union Européenne le 6 octobre et qui prévoit l’interdiction des importations de pétrole russe à partir du 5 décembre et de celles des produits raffinés à partir du 5 février prochain. Une politique qui s’attaque directement aux classes populaires russes, et qui s’accompagne d’un discours russophobe et pro-impérialiste en Europe.

Dénonçant « l’incohérence et l’hypocrisie » de Total et du gouvernement, Emmanuel Lépine, secrétaire de la Fédération Nationale des Industries Chimiques (FNIC) CGT, explique auprès de L’Humanité : « Les capacités de raffinage en France ne suffisent pas à répondre à la demande intérieure. On est en sous-capacité. D’où ces importations de produit pétrolier raffiné qui connaissent déjà des pics quand les raffineries sont en marche dégradée pour des raisons de maintenance ou dans les situations de grève comme c’est le cas actuellement. » Une fois de plus, l’hypocrisie de ceux qui veulent sanctionner la Russie en faisant payer la population russe d’un côté et, de l’autre, cherchent à casser la grève par n’importe quel moyen, est démontrée.


Facebook Twitter
100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante 

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois