^

Notre classe

Violences policières

Lille. Des milliers de personnes réclament justice pour George, Adama, Selom et Mathis !

A Lille, plusieurs milliers de personnes ont manifesté en réaction au meurtre de George Floyd et pour demander justice pour Adama mais aussi Selom et Matisse. Un rassemblement massif pour dénoncer les violences policières et le racisme.

mardi 2 juin

Crédits photo : Compte twitter d’Info Roubaix

Ce 2 juin, dès 18 heures, plus de deux mille manifestants se sont rassemblés devant la Préfecture à Lille. Cette manifestation se tenait en réaction au meurtre ignoble de George Floyd par la police de Minneapolis mais aussi pour demander justice pour Adama Traoré alors qu’au même moment se tenait une manifestation massive à Paris, à l’appel du Comité Adama. A Lille, c’est le comité pour la vérité et la justice pour Selom et Mathis qui ont appelé à l’événement. Ces deux jeunes sont morts le 15 décembre 2017 aspirés par un TER, alors qu’ils cherchaient à échapper à un énième contrôle au faciès.

Des centaines de poings levés aux cris de « Justice pour Adama » face à la préfecture et dans les rues lilloises pour dénoncer les violences policières et le racisme. Une situation qui serait purement américaine, pays de tous les extrêmes, comme se plaisent à le marteler les éditorialistes ces derniers jours. « George Floyd, Adama, même institution, même lutte » peut-on lire sur une pancarte. En effet, les tentatives du pouvoir pour masquer le crime sont à peu de choses près semblables. Les débats récents autour de l’autopsie de George Floyd (dont une première a réussi l’exploit de trouver des causes autres que l’étouffement à sa mort) mais aussi d’Adama Traoré (une première expertise cette semaine évoquait un sujet de « race noire » et concluait à un problème cardiaque, une seconde dont les résultats sont tombés pendant les rassemblements attribuent la mort d’Adama au plaquage ventral) le rappellent durement. La levée de boucliers, jsqu’au sommet du pouvoir d’Etat face aux déclarations de Camelia Jordana, de la part de syndicats de polices d’extrême droite, de leur chef Christophe Castaner et de tous les relais télévisuels du pouvoir, quelques jours seulement avant la mort de George Floyd a bien montré la sensibilité du pouvoir à voir critiquée son bras armé.

C’est l’ensemble de cette situation, l’impunité de la police, les blessures, les humiliations subies dans les quartiers populaires et dans les manifestations, le racisme structurel et quotidien que sont venues dénoncer les manifestants lillois.

Le décompte de la police de 2500 personnes relayé dans la presse semble en deça de la réalité en visionnant ces images de la manifestation.

La place de la République où a commencé le rassemblement est noire de monde !

La foule a réussi à déborder les barrages policiers qui voulaient interdire l’accès au centre-ville qui a été pris par les manifestants. Un centre-ville systématiquement fermé aux manifestations, dont les pavés n’ont été foulés que lors des manifestations sauvages des Gilets jaunes.




Mots-clés

#JusticeForGeorgeFloyd   /    Anti-racisme   /    Comité Vérité pour Adama   /    Lille   /    Manifestation   /    Adama Traoré   /    Racisme   /    Violences policières   /    Notre classe