^

Politique

Liberté de la presse

Lille : deux étudiants en journalisme violemment interpellés

En manifestation ce jeudi à Lille, deux étudiants en journalisme ont été interpellés à tour de rôle. L’un, alors qu’il prenait des photos d’interpellations, l’autre, pour avoir défendu la liberté d’informer au rassemblement de son camarade.

vendredi 13 décembre 2019

 Crédit photo : Pascal Bonnière - VDNPQR 

Ce jeudi, lors d’une nouvelle manifestation contre les retraites, deux étudiants en journalisme ont été interpellés par la police. Selon les vidéos, le premier étudiant était en train de prendre des photos et de vidéos des forces de l’ordre. Plusieurs policiers l’ont alors brusquement jeté à terre.

Quelques minutes plus tard, un rassemblement se forme devant l’hotêl de police de Lille. Plusieurs personnes scandent des slogans comme « informer n’est pas un délit ! » Un jeune homme en première ligne, lui aussi étudiant à l’École Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille, se fait tirer par le bras et embarquer dans les locaux de police.

Le soir même, l’ESJ de Lille condamne ces arrestations sur Twitter.

Évidemment, une source policière donne une version différente des faits, et plaide le refus d’obtempérer. Pourtant, ce n’est pas une pratique nouvelle pour les policiers que de s’en prendre aux journalistes et reporters qui relatent la répression policière. On se souvient de l’arrestation de Gaspard Glanz, un reporter réputé pour ses images de manifestations. Il s’agit d’une volonté claire de punir et décourager les pratiques journalistiques alors que les images de répression sont particulièrement sensibles pour un gouvernement actuellement en difficulté face à la contestation sociale.




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Police   /    journalisme   /    Réforme des retraites   /    médias   /    Violences policières   /    Politique