×

Violences Policières

Couvre-feu. A Lille, des policiers gazent et violentent des mères et leurs enfants

Violences policières à Lille. Des policiers ont gazé et brutalisé des mères de familles avec leurs enfants pour avoir dépassé le couvre-feu ce lundi. Un exemple de plus de la gestion répressive du gouvernement dans les quartiers populaires.

Ana Grace

31 mars 2021

Facebook Twitter

Quatre vidéos, publiées par Décalé du 25 sur Twitter ce lundi, montrent des policiers s’en prendre à des mères de familles devant leurs enfants trente minutes après le couvre-feu.

Sur la première vidéo, on voit une dizaine de policiers interpeller des mères de familles avec une poussette et leurs enfants en pleurs. Puis, tandis que l’un d’entre eux pousse violemment une des femmes, un autre en attrape une plus jeune et la gaze au visage avec un spray lacrymogène, dont le jet n’aura probablement pas épargné les enfants. Alors que celle qui vient de se faire gazer fuit en courant, on voit un second policier tirer par les cheveux une des mères, de dos, prise au piège dans le cercle, toujours devant ses enfants apeurés.

Des violences inouïes, mais dont le tableau ne nous est plus étranger : des policiers en nombre, qui brutalisent et humilient en toute impunité les résidents des quartiers populaires qu’ils croisent. Cette vidéo réaffirme le caractère systématique de ces violences. Il n’est pas question d’actes isolés de quelques dérangés : il est clair que malgré l’ampleur des violences injustifiées, aucun de leurs 10 collègues ne tente d’empêcher les coups et les humiliations. Au contraire, on voit même un policier s’en prendre verbalement à un homme qui était scandalisé par la scène, en le provoquant notamment à coups de "Viens te battre si t’es un homme". Lorsque un autre empêche une femme de venir en aide à une des mères violentées en la menaçant de gazer à nouveau.

Après cette humiliation et cette violence les mères s’enfuient en courant, montrant bien que les policiers étaient là pour les intimider et leur faire peur.

Alors que Darmanin annonce un renforcement autoritaire ce week-end, cet acte témoigne de nouveau que chaque jour, la police se livre à des actes de violences cruels dans les quartiers populaires, tandis que le gouvernement lui, chaque jour, leur octroie un peu plus de pouvoirs et de moyens pour perpétuer ces violences.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions