^

Politique

Répression

Vidéo. Manif Pass sanitaire : la police ouvre le crâne d’un retraité à Bordeaux

Samedi dernier, à l’occasion des manifestations contre le pass sanitaire, la police a de nouveau fait étalage de ses méthodes de répression, accompagnant dans la rue l’autoritarisme sanitaire du gouvernement. A Bordeaux, un retraité matraqué par la Police s’est fait ouvrir le crâne.

lundi 30 août

Crédit photo : (AB7 média/ Twitter)

Depuis maintenant sept samedi, les manifestants contre le passe-sanitaire défilent dans la rue partout en France. Ce samedi ils étaient encore nombreux à prendre la rue contre l’autoritarisme sanitaire de Macron.. Lors de ces manifestations, la police a bien souvent fait usage de violence à l’encontre des manifestants, le ministère de l’Intérieur a par ailleurs fait savoir que 16 personnes avaient été interpellées.

Ainsi, à Bordeaux par exemple, la police a été filmée en train de matraquer un retraité. Dans une première vidéo partagée sur le compte twitter de AB7 média, on voit la Police mener une charge contre les manifestants.C’est dans cette charge, que le retraité précédemment cité s’est fait matraqué à sang et projeté au sol.

[

]

Dans une deuxième vidéo, toujours sur le Twitter de AB7 média, on voit la Police repousser leretraité au crâne déjà ouvert vers les autres manifestants.

[

]

Mais ce genre d’épisodes s’est répété toute la journée du 28 août, et l’on a pu voir fleurir sur twitter des vidéos, illustrant partout en France comment la Police et donc le gouvernement font usage de la force pour faire taire les opposants au pass sanitaire et imposer une gestion autoritaire de la pandémie. On a pu observer ce genre de scènes ailleurs et notamment à Marseille. [

], à Lyon [

] ou à Paris [

].

S’il est clair que le vaccin a une efficacité pour lutter contre notamment les formes graves du Covid-19 ainsi que contre les contaminations et que la vaccination de masse est un élément clef de la résolution de la pandémie, il n’en reste pas moins condamnable d’utiliser des méthodes coercitives ou violentes pour imposer son utilisation. Là où il aurait fallu convaincre du bien-fondé du vaccin, le gouvernement a, quant à lui, décidé de contraindre l’ensemble de la population par des méthodes autoritaires. Que ce soit en interdisant certains lieux et activités à ceux qui n’ont pas de passe-sanitaire, en menaçant de licenciement ou de retenue de paie ou en utilisant des méthodes violentes et policières contre ceux qui le contestent, le gouvernement démontre de nouveau que la seule réponse qu’il trouve à donner à la colère populaire et à la pandémie, c’est celle de la matraque et la contrainte.




Mots-clés

Pass sanitaire   /    Répression policière   /    Manifestation   /    Emmanuel Macron   /    Violences policières   /    Politique