^

Notre classe

[Vidéo] Rassemblement devant le collège des profs grévistes de RMG « Enseignants confirmons notre détermination, allons chercher la victoire ! »

Vendredi midi les professeurs grévistes du collège Roger Martin du Gard ont invité leurs soutiens à un rassemblement et à des prises de parole, le moment de faire le point sur la mobilisation contre la réforme des retraites et l’occasion de se voir remettre un chèque de soutien de la part de la caisse de grève d’Infocom CGT.

vendredi 10 janvier

Les profs grévistes du Collège Roger Martin du Gard avaient organisé vendredi midi un rassemblement devant l’établissement pour s’exprimer sur la lutte contre la réforme des retraites dans laquelle il se sont engagés depuis le 5 décembre. Cet établissement scolaire compte parmi les plus déterminés, beaucoup des professeurs sont en effet partis dès le 5 décembre en reconductible et n’ont pas lâché la lutte pendant les vacances malgré un calendrier qui aurait pu les freiner. Sur les premiers piquets en soutien aux agents RATP, on pouvait les voir avec une banderole annonçant la couleur d’une détermination rare « on commence ensemble, on finit ensemble ! », pendant les vacances scolaires ils défilaient sous la bannière « pas de retrait, pas de rentrée ! ». Pour eux aujourd’hui l’heure est à la généralisation et surtout à la reconduction dans l’ensemble des secteurs. Ils ont encore en travers de la gorge un calendrier côté éducation qui a su isoler les cheminots et les agents de la RATP en grève, et pourtant pour eux c’est un combat d’ensemble qu’il faut mener.

Ils ont à plusieurs reprises réaffirmé qu’ils se battaient pour tous, les jeunes collègues, les élèves, les enfants et ont démonté une réforme « soi-disant égalitaire ». C’est le sens de la longue lettre qu’ils ont rédigé, qui s’adresse au gouvernement, où ils n’ont pas fait l’impasse sur le poids de la mise en application des réformes Blanquer, et où ils expliquent les raisons qui les ont poussé dans la bataille « Nous aimons notre métier monsieur le président, nous aimons nos élèves et c’est aussi pour eux que nous nous battons, nous ne pouvons pas accepter l’avenir que vous leur proposez et que vous leur préparez ».

Ils ont réaffirmé la nécessité de faire des prochains jours, des journées de bataille qui soient clairement des journées de grève de l’éducation, où les écoles doivent être fermées, seul moyen d’imposer le retrait. À la suite de la lecture de leur lettre, les soutiens, les liens qui se sont crées dans la chaleur de la lutte, les grévistes RATP, les collègues des autres établissements ont pris la parole pour affirmer la nécessité de l’unité. Les profs grévistes du collège se sont enfin vu attribuer un chèque de soutien de la part de la caisse de grève d’Infocom CGT qui permet de garder le moral et matérialise le soutien.