^

Notre classe

#jesuisibodenpratiquedévalorisée

Dijon. Mobilisation du personnel du bloc opératoire : la lutte continue !

Cela fait déjà plusieurs mois que les infirmiers des blocs opératoires sont en grève pour demander plus de moyens. Aujourd’hui les personnels du bloc opératoire se sont réunis devant l’ARS de Dijon pour se faire entendre !

mercredi 17 mars

Après Toulouse, les personnels du bloc opératoire se mobilisent à leur tour à Dijon. En effet, une grève illimitée des personnels des blocs opératoires est en cours à Toulouse depuis début février.

Tout comme leurs collègues toulousains, sous l’impulsion du collectif Interblocs et la CGT, une soixantaine d’infirmiers des blocs opératoires de la Région Bourgogne Franche-Comté se sont mobilisés aujourd’hui devant l’ARS (Agence Régionale de Santé) afin de porter leurs revendications. Ils demandent entre autres une vraie reconnaissance de leurs métiers via une revalorisation salariale et une vraie reconnaissance de leurs diplômes. S’il fallait encore le prouver, leur grève démontre que le Ségur de la santé, si loué par le gouvernement n’a été qu’une mesure cosmétique pour se refaire une image après la gestion catastrophique de la crise et la mise en lumière de l’étouffement organisé de l’hôpital public.

Après une réunion de négociation avec le directeur adjoint de l’ARS, ce dernier a nié connaître toutes les problématiques alors que des procédures au tribunal sont actuellement en cours, ce qui démontre une nouvelle fois, dans la même ligne que le gouvernement, le mépris de la direction face aux soignants.

Afin de montrer leur détermination, les infirmiers ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux #jesuisibodenpratiquedévalorisée, pour mettre en lumière le véritable mal-être des soignants dans le secteur. Face au mépris de la direction et la manque de moyens structurel de l’hôpital public, les infirmiers, IBODE et aides-soignants des blocs opératoires continuent déterminés à faire valoir leur droit !

La mobilisation continue et à l’instar de Toulouse et de la Région Bourgogne-Franche Comté, une mobilisation nationale est en prévision. Converger avec les autres secteurs de la santé à niveau nationale et se lier à d’autres secteur en lutte comme les travailleurs précaires de la culture qui occuppent actuellement les theatres, est un pas determinant pour durcir le rapport de forces.

Continuons à les soutenir en participant à leur caisse de grève




Mots-clés

Services publics   /    Convergence   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    Grève   /    Notre classe