^

Politique

Extrême-droite

En pleine traque de migrants, Génération Identitaire fait sa promotion chez Hanouna

Ce jeudi 21 janvier, la militante identitaire Thaïs d'Escufon, porte-parole de Génération Identitaire, était l'invitée de « Balance ton post » sur C8. Une tribune médiatique pour l’extrême droite dure, dans un contexte général d’offensive sécuritaire et islamophobe.

samedi 23 janvier

Jeudi soir dernier, la porte-parole de Génération identitaire, Thaïs d’Escufon, était l’invitée de Cyril Hanouna sur le plateau de « Balance ton post ». Cette militante réactionnaire était notamment invitée suite à la dernière action du groupuscule d’extrême-droite dans les Pyrénées françaises. Une trentaine de militants, dont Thais d’Escufon, ont mené une opération de blocage et délation des migrants qui tentaient de passer la frontière franco-espagnole. Cette opération a déjà largement suscité l’indignation, d’autant plus que Génération identitaire n’en est pas à son coup d’essai : En 2018, le groupuscule à réaliser une opération similaire dans les Alpes, dans la plus totale impunité.

Suite à l’action du début de semaine, l’invitation d’une militante de génération identitaire sur le plateau de Balance ton post a évidemment suscité la polémique face à la banalisation des discours d’extrêmes droite sur les plateaux télévisés. Thais d’Escufon, s’était fait connaître l’été dernier : Elle a participé au déploiement de la banderole raciste lors de la manifestation du comité Adama le 13 juin dernier, dont elle avait été exfiltré par la police. Cette complicité avec les force de l’ordre se retrouve dans les déclaration de Thaïs pour l’OBS à propos de l’action pyrénées : « nous avons voulu prêter main-forte aux forces de l’ordre » avait-elle déclaré, tandis que le préfet avait estimé que l’action de Génération Identitaire n’avait provoqué « aucun trouble à l’ordre public », soulignant avec force l’impunité totale dont bénéficie l’extrême-droite, ses franges les plus dures comprises.

Une séquence a particulièrement indigné et choqué. A la question « est-ce que vous pourriez vous mettre en couple avec une personne issue de l’immigration ? », Thais D’Escudo se lance dans une tirade raciste dans la plus pure tradition de l’extrême-droite. Une diatribe odieuse sur « l’héritage », les « ancêtres », en bref des valeurs inculquées « depuis toute petite ». En soi, ce passage résume l’intervention ouvertement xénophobe de Thaïs d’Escufon lors de son passage chez Hanouna, bien épaulée par Jean Messiha un habitué des plateaux télévisé et grand promoteur des idées réactionnaire dans les médias.

En soi, le fait que l’extrême-droite soit ominiprésente dans les médias n’est pas une nouveauté. Mais le fait que Génération Identitaire, groupuscule d’une frange dure de l’extrême droite dont le documentaire « Génération Hate », une infiltration dans un bar identitaire de Lille tenu par un membre de ses membres, a mis en lumière l’envers du décor puisse faire sa promotion en pleine campagne de traque aux migrants dans les Pyrénées dans une émission à heure de grande écoute constituent une nouveauté, un cap de franchis. Dans un contexte d’offensive sécuritaire et xénophobe du gouvernement, et alors que les grands médias déroule le tapis rouge à l’extrême droite la plus réactionnaire, une conclusion s’impose : Il n’y a rien à attendre des institutions dans la lutte contre le racisme. C’est sur le terrain de la lutte des classes qu’il sera possible de combattre réellement les idées d’extrême-droite.




Mots-clés

Génération identitaire   /    Cyril Hanouna   /    Extrême-droite   /    Politique