×

Rennes la rouge

L’AG de Rennes 2 appelle à un rassemblement à 21h après une semaine de mobilisation sur la ville

Depuis le début de la semaine, blocages et manifestations durcissent la mobilisation à Rennes, et plus d’un millier de personnes sont descendues dans la rue jeudi soir contre le 49.3. Un rassemblement festif est de nouveau appelé ce soir à 21 heures.

Julia Royer

17 mars 2023

Facebook Twitter
L'AG de Rennes 2 appelle à un rassemblement à 21h après une semaine de mobilisation sur la ville

Crédits photo : Révolution Permanente

Après l’annonce du passage en force de la réforme des retraites avec le 49.3, plus de 1200 personnes se sont retrouvées à partir de 19 heures dans le centre ville de Rennes jeudi soir pour scander leur colère. Dans la manifestation, des slogans comme « grève, blocages, Macron dégage » ou encore « anti-49.3 » font état de la détermination des personnes mobilisées. La manifestation a sillonné le centre-ville pendant plusieurs heures, allant jusqu’au pied de la mairie – une place interdite d’accès depuis le mouvement contre la loi Travail en 2016. Mais le cortège a été de nouveau confronté à la répression brutale de la police : charges, gazs lacrymogènes, tirs de LBD, et interpellations,…

Une manifestation qui s’inscrit dans une semaine de mobilisation sur la ville. Depuis le début de la semaine, à l’appel de l’Assemblée Générale de la Maison du Peuple, les centres de collecte des déchets Suez sont bloqués par des étudiants et des travailleurs, en lien avec les salariés du site. Mercredi, après la manifestation, une opération « recyclage » a été organisée devant la permanence de la députée LREM de la ville, pour soutenir la grève des éboueurs et montrer « que les véritables ordures se trouvent au gouvernement ».

Dès le lendemain, une action inédite de blocage intitulée « ville morte » a entraîné plus de 45 kilomètres d’embouteillages cumulés. Dès 6 heures du matin, étudiants et travailleurs se sont retrouvés aux carrefours routiers pour fermer les différents accès de la ville.

Sur Rennes, travailleurs de l’Education, de la Poste, des collectivités territoriales ainsi que des étudiants et des militants de différentes organisations se structurent au sein d’une assemblée générale Interprofessionnelle, renommée Assemblée de la Maison du Peuple suite l’occupation du cinéma de l’Arvor samedi dernier. Malgré l’expulsion de celle-ci en début de semaine, la volonté de s’organiser pour mettre en place des actions communes perdure, et ce jeudi, plus de 250 personnes se sont réunies à l’assemblée générale de la Maison du Peuple à Hôtel Dieu.

Ce vendredi matin, des milliers de personnes ont de nouveau battu le pavé lors d’une manifestation appelée par l’intersyndicale. Étaient notamment présents les lycéens de Jean Macé, qui ont décidé de bloquer leur lycée en réaction au 49.3. Le cortège s’est ensuite rendu à l’Assemblée Générale de Rennes 2, où étudiants, lycéens et manifestants se sont réunis pour décider des suites du mouvement. Ils ont voté d’appeler à un rassemblement festif ce vendredi soir, place Saint-Anne et à une nouvelle Assemblée Générale lundi 20 mars.

S’il est clair que la mobilisation s’ancre au quotidien dans la ville et dans différents secteurs, une véritable entrée en scène d’un mouvement étudiant à Rennes permettrait d’approfondir le caractère explosif de la mobilisation. Pour se faire, rendez-vous lundi en AG à Rennes 2 !


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l'UNRWA et acte son soutien au génocide

Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l’UNRWA et acte son soutien au génocide

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Près de 700 millions d'euros retirés à l'Education : en plus du tri social, l'austérité

Près de 700 millions d’euros retirés à l’Education : en plus du tri social, l’austérité

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l'aide humanitaire vers Gaza !

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l’aide humanitaire vers Gaza !

10 milliards d'euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l'écologie, le travail et l'éducation

10 milliards d’euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l’écologie, le travail et l’éducation