^

Monde

Détresse aux US

La crise économique risque de priver 120 millions d’Américains d’eau courante

Alors que la crise s'accentue aux États-Unis, ce sont maintenant plusieurs millions de foyers qui se retrouvent plongés dans la plus grande précarité, allant jusqu'à la privation de l'eau courante.

lundi 4 mai

La pandémie du coronavirus à des effets dévastateurs aux états unis. La récession qui vient frapper le pays est venu aggraver la gestion catastrophique du gouvernement de la crise sanitaire. Un bilan tragique qui ne fait qu’accroître le nombre de mort nombre de morts.

Après avoir minimisé l’effet du virus, le gouvernement de Trump n’a mis en place aucune mesure permettant d’empêcher la propagation du virus et une catastrophe sanitaire. Le gouvernement à voté un plan de sauvetage d’une ampleur sans précédent : ce sont 2 billions de dollars que l’État a déboursé pour sauver les grandes entreprises. Sur cette somme monstrueuse, ce sont seulement 125 millions seront consacrés à la santé, voilà qui révèle les intérêts que défend le gouvernement. Cette politique criminelle à pour conséquence un lourd bilan de 67 000 morts.

Le système de santé américain est complètement subordonnée par les intérêts d’entreprises privées, ce qui le rend décousu et très inégal. Les infrastructures sont complètement débordées par la pandémie, avec des conditions de travail cauchemardesque pour les soignants, qui n’ont pas le strict minimum en terme de matériel. Pendant que la précarité, le chômage et les morts s’accumulent, le gouvernement défend les intérêts des grandes entreprises et n’accorde rien pour les travailleurs en première ligne.

Une catastrophe sanitaire qui vient s’ajouter à la pandémie : l’accès a l’eau potable. Avant la crise actuelle, l’accès à l’eau courante était déjà un problème aux États-Unis, on compte plus de 2millions de personnes qui vivent actuellement sans eau courante ni toilette avec chasse d’eau . Avec la pandémie, et les licenciements en masse, de nombreux foyers se retrouvent dans l’incapacité de payer leur factures, et se voient donc priver de l’accès à l’eau courante.

Depuis le début de la pandémie, ce sont 30 Millions de personnes qui se sont retrouvés au chômage aux états unis, sans compter les personnes qui n’ont pas encore demandé l’assurance chômage, ou les travailleurs sans papiers qui ont perdu leurs revenus du jours au lendemain et qui n’ont pas le droit au chômage. Selon le journal The Guardian, ce sont 120 millions d’américains qui pourraient se voir priver l’accès à l’eau courante. Face à cette situation dramatique, réelle menace pour la santé de millions, seulement 13 États ont instauré un moratoire. Sinon, les foyers sont livrés à eux mêmes et doivent vivre sans eau.

Dans un article de Courrier international, Joshua Haynes, ouvrier indépendant n’ayant pas droit au chômage s’est vu privé de l’eau courante. Pendant une semaine, Joshua Haynes, sa femme et ses trois enfants, ont survécu avec « des sodas et repas au micro-onde ». Malgrès la crise sanitaire, Joshua Haynes à du reprendre le travail, au péril de sa santé, de celle de sa famille, pour retrouver une hygiène décente, manger et se laver correctement.

Cette situation aux États-Unis découle de la politique catastrophique des gouvernements successifs et de la casse des services publiques. Le gouvernement donne des billions pour sauver les grandes entreprises et minimiser les effets sur celle ci de la récession, pendant que les travailleurs et les classes populaires subissent de plein fouet la violence de la crise.




Mots-clés

Crise sanitaire   /    Crise économique   /    Crise sociale   /    Catastrophe sanitaire   /    Etats-Unis   /    Monde