×

Représailles racistes

Le ministère de la Culture exclut des spectacles les artistes nigériens, maliens et burkinabés

Après la suspension des visas maliens, burkinabés et nigériens, l’arrêt de l’accueil des étudiants de ces pays, ce sont maintenant les artistes de ces trois pays que le gouvernement veut bannir, cyniquement, de France.

Joseph Chapron

19 septembre 2023

Facebook Twitter
Audio
Le ministère de la Culture exclut des spectacles les artistes nigériens, maliens et burkinabés

Crédits photos : Fatoumata Diawara, artiste malienne, en concert au festival de jazz de Marciac en 2014 // Jacques Chiesa CC BY-NC-ND 2.0

C’est le Syndéac, syndicat des employeurs des théâtres, qui a révélé la nouvelle politique raciste du gouvernement : la Directions Générales des Affaires Culturelles (DRAC), a informé les employeurs que « Tous les projets de coopération qui sont menés par vos établissements ou vos services avec des institutions ou des ressortissants (du Mali, du Niger et du Burkina Faso) doivent être suspendus, sans délai, et sans aucune exception ». Dans un communiqué, le syndicat dénonce cette consigne qui vient du ministère des affaires étrangères, dans la continuité de l’arrêt de délivrance de visas pour les ressortissants de ces pays, prononcée le 7 aout. Le Syndéac dénonce également le caractère inédit de ce message qui n’a pas eu d’équivalent dans d’autres conflits internationaux.

Les réactions du champ de la culture ne se sont pas faite attendre, à commencer par Bruno Lobé, vice-président du Syndéac : « si c’est maintenu, on y apportera une grande opposition, puisque ça mettrait les artistes de ces trois pays dans une situation inacceptable ». « Pour eux, comme tant d’autres, c’est terrible, c’est la double punition » dénonce le chorégraphe dans Libération. Plusieurs syndicats ont demandé une réunion avec le conseiller aux Affaires étrangères du ministère de la culture. L’intersyndicale culture CGT-FSU-SUD-UNSA s’est jointe à ces dénonciations, réclamant que « la ministre de la Culture de tout mettre en œuvre pour que les liens de coopération soient renoués dans les plus brefs délais et les engagements pris honorés ».

Face à ces réactions, le gouvernement a nié. Tout d’abord, le ministère des affaires étrangères et européennes a justifié la différence avec les autres conflits « il n’y a jamais eu d’attaques russes contre une ambassade française » puis a minimisé la portée du message « les projets déjà lancés et en cours en France ne sont pas concernés ». Même son de cloche pour la ministre de la culture, Rima Abdul Malak qui expliqué sur RTL qu’« Aucune déprogrammation d’artistes, de quelque nationalité que ce soit, n’est demandée ni par le ministère des Affaires étrangères, ni par le ministère de la Culture ». Officiellement, c’est l’arrêt de délivrance des visas qui justifie cette politique raciste.

Cette offensive contre les citoyens de ces pays est à nouveau une mesure d’exclusion, comme a pu l’être la suspension des visas pour les étudiants de ces pays ou l’arrêt des adoptions d’enfants burkinabés. Le but du gouvernement est donc simple : punir et contraindre les ressortissants de tout pays où l’impérialisme français est mis à mal. Une politique de vengeance, de représailles cynique de la France envers le monde de la culture et l’art.


Facebook Twitter
Chasse aux sorcières : Fayard retire des ventes « Le nettoyage ethnique de la Palestine » d'Ilan Pappé

Chasse aux sorcières : Fayard retire des ventes « Le nettoyage ethnique de la Palestine » d’Ilan Pappé

Flic, schmitt ou condé ? Ne pas se tromper

Flic, schmitt ou condé ? Ne pas se tromper

Don't worry darling : oppression patriarcale et « male tears » contemporaines

Don’t worry darling : oppression patriarcale et « male tears » contemporaines

« Le monde réel est Harkonnen » : Dune 2, blockbuster anticolonial ?

« Le monde réel est Harkonnen » : Dune 2, blockbuster anticolonial ?

À l'heure de la révolte kanake, lire ou relire « Kanaky » de Joseph Andras

À l’heure de la révolte kanake, lire ou relire « Kanaky » de Joseph Andras

Diplôme d'Etat imposé pour les « danses populaires » : les professionnels du secteur se mobilisent

Diplôme d’Etat imposé pour les « danses populaires » : les professionnels du secteur se mobilisent

Servir la révolution par les moyens de l'art. Il était une fois la FIARI

Servir la révolution par les moyens de l’art. Il était une fois la FIARI

« Pauvres créatures » : un conte philosophique ambigu sur l'émancipation féministe

« Pauvres créatures » : un conte philosophique ambigu sur l’émancipation féministe