^

Politique

Le nouveau ministre des Comptes publics visé par une enquête pour « corruption »

À la suite du remaniement, Olivier Dussopt, ancien secrétaire d’Etat à la Fonction publique, devient Ministre chargé des Comptes publics. Une nomination pour le moins ironique, quand on sait que ce dernier est l’objet d’une enquête menée par l’Office central de Lutte contre la Corruption et les Infractions financières et fiscales (OCLCIFF), pour « corruption » et « prise illégale d’intérêts ».

mardi 7 juillet

Credit photo : THOMAS SAMSON, AFP

Comme le dévoile une enquête de Médiapart publiée au mois de mai, l’affaire remonte à 2017, lorsque Dussopt est député et maire socialiste de la commune de Annonay. Il reçoit deux œuvres du peintre Gérard Garouste, offertes par le dirigeant local de la Saur, à la même période où l’entreprise, qui fait partie des leaders dans le secteur de la gestion de l’eau, vient de signer un contrat avec la municipalité. Évoquant d’abord les deux peintures d’une valeur de 2000 euros comme le cadeau d’un « ami », Olivier Dussopt a par la suite admis qu’il s’agissait bien d’un « cadeau de l’entreprise ».

Si le nouveau Ministre des comptes publics s’était empressé de publier des photos des deux lithographies sur Twitter comme le prouve un post datant du 29 mars 2017, il aurait oublié de les déclarer à la déontologue de l’Assemblée Nationale. En effet, les élus ont l’obligation de déclarer les cadeaux reçus dans le cadre de leurs fonctions lorsqu’ils valent plus de 150 euros. Une démarche qui n’a pas été menée par Dussopt, au prétexte qu’il « ignorait la valeur » de ces œuvres, qu’il a par la suite restitué.

Son accession au poste de Ministre chargé des Comptes Publics alors qu’il est lui-même visé par une enquête pour « corruption » et « prise d’illégale d’intérêts » est dans ces conditions au moins controversée. Aux côtés de Darmanin, ministre de l’Intérieur et visé par une enquête pour viol, le gouvernement Castex semble devoir collectionner les casseroles.




Mots-clés

Jean Castex   /    gouvernement   /    Macronisme   /    corruption   /    #JusticeDeClasse   /    Politique