^

Politique

Ce n'est pas le Gorafi

Municipales. Penelope Fillon candidate malgré les accusations d’emploi fictif !

Pour ces élections municipales les candidatures les plus osées se succèdent. Après Edouard Philippe au Havre, lui qui est pourtant déjà à Matignon, Pénélope Fillon a décidé d’être candidate à Solesmes dans la Sarthe.

mardi 4 février

Crédit photo : Franck Dubray / Ouest France

Penelope Fillon s’était fait connaître lors de diverses affaires, en particulier celle qui avait entaché la campagne présidentielle de son mari, accusé de l’avoir employé fictivement. Une affaire qui lui avait d’ailleurs coûté la présidentielle, même s’il file aujourd’hui de beaux jours, notamment comme associé du fond d’investissement Tikehau Capital, touchant parait-il aux alentours de 300 000 euros par an.

Il s’en est donc plutôt bien sorti, malgré le « Pénélope Gate » et les accusations que portent la justice contre lui, pour détournement de fonds publics, recel de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. De fait, entre les 50 000 euros pour des voyages en jet privé, les costards à 48.500€, et les emplois fictifs de sa femme et de ses enfants à hauteur d’environ 1 millions d’euros, la campagne de 2017 avait viré au feuilleton sur la famille Fillon.

On se souvient d’ailleurs du candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou, un soir de débat pour les présidentiels, qui, refusant de jouer le jeu des élections bourgeoises, avait rappelé à Fillon et Marine Lepen que « l’immunité ouvrière » n’existe pas et dénoncé la corruption de la classe politique, déclarant « François Fillon, plus on fouille plus on sent la corruption, la triche. Ce sont des bonhommes qui nous expliquent qu’il faut la rigueur, l’austérité, alors qu’ils piquent dans la caisse ».

On aurait bien besoin de lui alors qu’on apprend que Pénélope Fillon, pourtant convoquée avec son mari le 24 février pour son procès pour avoir été employée fictivement à la Revue des Deux Mondes, est candidate pour les prochaines municipales. Rien n’a changé depuis et alors que les grévistes de la RATP contre la réforme des retraites sont en ce moment envoyés en conseil de discipline pour répondre à de fausses accusations, qui pourraient leur coûter leur travail, Pénélope Fillon se présente aux municipales dans son fief sarthois.

Une preuve de plus s’il en fallait de l’impunité des bourgeois lorsqu’il s’agit de payer de leurs actes et de la corruption sans pareil de la classe dirigeante, couverte par une justice à deux vitesses. Après les Balkany à Levallois, les Fillon s’en donnent à cœur joie pour continuer leur carrière politique au mépris de la majorité de la population toujours plus appauvrie et precarisée.




Mots-clés

Municipales   /    Fraude fiscale   /    Élections    /    emplois fictifs   /    #PénélopeGate   /    François Fillon   /    Philippe Poutou   /    Politique