^

Du Pain et des Roses

Pride anticapitaliste et antiraciste

« Nos fiertés sont internationales » : des milliers de personnes à la « contre pride » antiraciste et anticapitaliste

Plusieurs milliers de personnes ont participé à la marche des fiertés antiraciste et anticapitaliste lors de la Journée mondiale des réfugiés, faisant de cet événement une apparition inédite. Les manifestants se sont clairement délimités des organisateurs de la Pride du 26 juin habituellement critiqués pour leur positions nationalistes, racistes, pro patronales ou réformistes.

jeudi 24 juin

Photo : O Phil des Contrastes

Une manifestation sans précédent qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes queers, racisées et noires dans les rues, qui se sont délimitées des organisations qui préparent la Pride du 26 juin en prenant position contre le contexte extrêmement raciste et xénophobe que nous vivons tout en refusant le pinkwashing des entreprises et de la classe dirigeante et toute forme d’instrumentalisation des fiertés.

L’appel à la marche que l’on peut lire ici pose en outre en revendications positives l’abrogation de la loi de pénalisation des clients de travailleuses et travailleurs du sexe, une mise en avant des luttes anti-racistes au sein du mouvement LGBTI, la liberté de circulation et d’installation pour tous les étrangers et la fin du délai de carence pour pouvoir bénéficier du système de santé, la régularisation de tous les sans-papiers et la fermeture des CRA et le droit à l’asile pour toutes les personnes le demandant, y compris les personnes LGBTI+, le démantèlement de la police et du système judiciaire et carcéral, le retrait des lois racistes telles que les lois et arrêtés anti-voile, la loi séparatisme et la loi sécurité globale, des politiques publiques favorisant l’accès aux droits pour les personnes LGBTI notamment dans les quartiers populaires, la PMA pour toutes et tous et la fin des réassignations sexuelles forcées sur les intersexes.

Ces mots d’ordre radicaux ont réussi à rassembler des milliers de personnes à Paris, témoignant de l’émergence d’une radicalité au sein des mouvements LGBTI+ face aux offensives racistes et anti-sociales du gouvernement et de l’absence d’illusions de la part d’une large frange de la jeunesse LGBTI+ face aux politiques homo et fémonationalistes qui lui sont proposées par la classe politique. Le succès de cette marche est probablement historique dans la dernière séquence de luttes LGBTI+ et les militant.e.s de Révolution Permanente et Du Pain et des Roses sont fièr.e.s d’y avoir participé.

Cette prise des rues par le mouvement radical LGTBI s’est déjà exprimée à plusieurs reprises cette année, mais jamais de manière aussi massive. En effet, après le suicide de Guillaume, le hashtag #MeTooGay a inondé les réseaux sociaux pour ensuite sortir dans la rue au mois de février et briser le silence qui règne autour des violences sexuelles au sein de cette communauté. Dans le même temps, le combat pour la PMA pour toutes prend de plus en plus de force et s’est exprimé par une manifestation pour la PMA et contre la lesbophobie au mois d’avril.

Les politiques homonationalistes et fémonationalistes ou libérales ne sont pas à même de combattre tous les obstacles auxquels font face les personnes LGBTI dans l’accès au droit à l’asile, l’accès aux soins et à la PMA, l’accès à l’éducation, au logement et à l’emploi. Avec les militant.e.s de Révolution Permanente et Du Pain et des Roses, nous pensons que l’oppression que vivent les personnes LGBTI+ est profondément liée à l’exploitation capitaliste, et que les institutions bourgeoises ne peuvent pas nous offrir de porte de sortie. C’est pourquoi, contre le pinkwashing et toute perspective de « capitalisme rose », nous appelons à nous rejoindre le 26 juin pour la Marche des Fiertés dans un cortège révolutionnaire et internationaliste pour dire que nos fiertés ne sont ni nationales, ni patronales, elles sont internationales !




Mots-clés

Pride   /    marche des fiertés   /    LGBT   /    LGBTQI   /    Du Pain et des Roses