^

Politique

Remaniement de dernière minute au gouvernement

Qui est Matthias Fekl, le nouveau Ministre de l’Intérieur ?

Matthias Fekl ne faisait initialement pas partie des plans du quinquennat. Mais le jeune élu de Lot-et-Garonne aura finalement réussi à se frayer une place jusqu’à l’un des postes les plus prestigieux du gouvernement, après la démission de Bruno Le Roux dont il a pris la succession au ministère de l’intérieur, mercredi 22 mars, à 8 h 30.

mercredi 22 mars 2017

La démission aura été expresse. Moins de 24 heures après les révélations sur l’embauche de ses deux filles mineures en tant qu’attachés parlementaires, l’éphémère ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a quitté la place. Il ne sera resté que 106 jours en poste, soit à peine quatre mois. La passation de pouvoir s’est tenue en début de matinée mercredi. Bruno Le Roux, démissionnaire, a transmis ses dossiers au tout nouveau ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl, qui devient le plus jeune politique à occuper ces fonctions dans l’histoire de la Ve République (à 39ans).

Ex secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur, Matthias Fekl est un homme « discret mais ambitieux ». Souvent présenté comme l’anti-Macron, il est un fervent soutien de Benoit Hamon, pour lequel il travaillait dans l’équipe de campagne comme responsable « mission agenda 2017 » après avoir été pressenti comme directeur de campagne.

Né d’un père allemand et d’une mère française, il a grandi à Berlin avant de rejoindre Paris, et bientôt l’Ecole normale supérieure, Sciences Po et l’ENA. Mais il affiche en plus un parcours classique de socialiste : conseiller municipal à Marmande (Lot-et-Garonne) en 2008, conseiller régional de l’Aquitaine en 2010, premier secrétaire fédéral au PS et député à partir de 2012, puis finalement secrétaire d’Etat en 2014. Le 4 octobre dernier il a même lancé son propre mouvement politique, le Mouvement pour la vie des idées et des alternatives (Movida) dont l’objectif est de construire « la gauche de demain ».

Lors de la passation de pouvoir ce matin, Fekl a salué la "responsabilité" et la "solidarité" de Bruno Le Roux, contraint de démissionner. "Je veux saluer la décision que tu as annoncé hier de présenter ta démission", a dit le nouveau ministre de l’Intérieur Matthias Fekl dans son discours à l’intention de Bruno Le Roux. "Tu le fais en responsabilité, en solidarité gouvernementale et avec la volonté de vouloir établir ton honnêteté et de défendre ton honneur", a-t-il ajouté. "Sur tous les grands dossiers du ministère, la continuité de l’Etat sera assurée", a-t-il affirmé concernant son arrivée au ministère de l’Intérieur. Une « gauche de demain » qui a tout à voir avec celle d’aujourd’hui..




Mots-clés

corruption   /    PS   /    Politique