^

Politique

Comme le révèle le média Lutte en Nord

Start-up nation : un élu LREM lance une entreprise de masques... à 10€ l’unité

A l’approche du déconfinement une nouvelle histoire, révélée par Lutte en Nord, vient rappeler ce qu’est véritablement la macronie. Florian Thieffry, conseiller municipal LREM à Hellemmes, a profité de la crise sanitaire pour lancer une start-up de ventes de masques à 10 euros l’unité. Dans la macronie, décidément tout est bon et tout les moyens sont permis pour s’enrichir.

mercredi 6 mai

Le déconfinement forcé, la volonté de faire payer la crise aux travailleurs, mais aussi la gestion de la crise sanitaire, rendent éclatant que le gouvernement et la République en Marche ont depuis bien longtemps touché le fond. Pourtant, l’histoire ne s’arrête pas là, le cynisme prend des proportions plus renversantes encore, des responsables de LREM ayant vu dans la crise sanitaire le moyen de s’enrichir.

D’après Lutte En Nord. Florian Thieffry, tête de la liste soutenue par LREM aux municipales à Hellemmes, n’a pas hésité quand l’opportunité de se faire de l’argent sur le dos des malades et des précaires, s’est présentée. Ce conseiller municipal en pleine épidémie a décidé de lancer une startup de masques de protection, Maskouzu.

Sur le site de la mairie d’Hellemes

Capture d’écran Lutte en Nord

C’est au prix exorbitant de 10 euros le masque que l’élu LREM a décidé de faire son beurre, alors que le gouvernement a plafonné le prix des masques chirurgicaux à 95cts d’euros, déjà un prix exorbitant. Sur le site de la marque les prix s’envolent même à 48 euros les 4 masques.

Capture d’écran Lutte en Nord

Comble de l’hypocrisie, ce même élu en Marche appelait le 22 mars à un appel aux dons pour distribuer gratuitement des masques.

Capture d’écran Lutte en Nord

Cette histoire qui s’inscrit dans la longue lignée des scandales de la macronie révèle ce qui se fait de plus ignoble dans la majorité au pouvoir. Après avoir cassé le code du travail, après avoir tout tenté pour sécuriser les profits du patronat certains élus LREM osent lancer des startups, pour se faire de l’argent sur la crise.

En macronie, il est normal de relancer l’économie en ne fournissant ni masques ni tests gratuits à ses travailleurs, et dans le même temps de voir des élus municipaux commercialiser des masques à 10 euros, pour gagner toujours plus d’argent...

Depuis Révolution Permanente, nous lançons jeudi 7 mai une grande campagne pour la réquisition et la distribution gratuite des masques, qui sont aujourd’hui en nombre insuffisant et vendus à des prix inaccessibles pour les classes populaires, tout ça pour le profit des propriétaires des chaines de grande distribution. Participes-y avec nous !




Mots-clés

Masques   /    Coronavirus   /    LREM   /    Lille   /    Politique