^

Politique

Trois cas de coronavirus : après avoir cassé l’hôpital public, Agnès Buzyn à la hauteur de la situation ?

Alors que ce vendredi en début d’après midi les risques étaient « pratiquement nul » selon Agnès Buzyn, trois cas de coronavirus sont à présent certifiés en France. La ministre de la santé tente d'affirmer sa sérénité face à la situation, alors qu'elle est, dans un même temps, l'actrice principale de la casse des hôpitaux.

samedi 25 janvier

C’est une crise sanitaire importante qui est actuellement en cours en Chine, une épidémie de coronavirus à poussé le gouvernement à mettre en place des mesures spectaculaires, ce sont maintenant plus de 40 millions de personnes qui sont placés en quarantaines dans leurs villes.

L’évènement est évidemment surveillé de près dans le monde entier, en France, la ministre de la santé Agnès Buzyn à annoncé en début d’après midi que le risque de cas nationaux était « pratiquement nul » car le ville de Wuhan est à présent en quarantaine. Pourtant en fin de journée trois cas ont été confirmé par la même ministre, à Bordeaux et à Paris.

Dans la foulée, Buzyn annonce que la situation serait sous contrôle, mais de la part de l’actrice principale de la casse des services publics de santé, on peut en douter. Bien que les cas soit ponctuelles et qu’un risque d’épidémie en Europe est évidemment incertains à cette heure, la crise sanitaire à l’Est fait poser certaines questions.

La confiance en Buzyn et au gouvernement concernant leur capacité à gérer une potentielle crise est évidemment faible, alors que le gouvernement Chinois prend actuellement des mesures de grandes ampleurs pour tenter d’enrayer l’épidémie, dont la récente annonce de la construction d’un hôpital dédié aux contaminées d’ici deux semaines, la ministre française conseille pour l’instant de tout simplement appeler le 15.

A l’heure où les hôpitaux sont surchargés, où les conditions de travail sont de plus en plus dégradés, où des services d’urgences sont au bord de la fermeture comme récemment à Saint-Nazaire.

Les doutes sont bien légitime quand aux annonces de Buzyn qui tente pourtant de d’affirmer que si les premiers cas de contaminations européens sont français, cela serait grâce à la réactivité des services de santé qui ont rapidement mis en place des tests. En somme, une tentative de redorer le blason de nos services publics dont elle est, actuellement, la principale fossoyeuse.

Crédit photo : AFP




Mots-clés

Coronavirus   /    Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Agnès Buzyn   /    Chine   /    Politique