Élections américaines

Campagne #NotWithThem. Pourquoi ne voter ni Trump ni Clinton

Publié le 28 octobre 2016

Left Voice, quotidien numérique anglophone du réseau international Izquierda Diario a lancé cette campagne sur les réseaux sociaux pour donner la voix à ceux qui rejettent les deux candidats aux présidentielles américaines.

Rédaction de Left Voice

Le 8 novembre, jour du scrutin des présidentielles américaines, s’approche à pas de géant. La primaire avait désigné comme candidat le milliardaire Donald Trump côté Républicains, alors que côté Démocrates Hillary Clinton a fini par s’imposer face à Bernie Sanders.

Ces deux candidats ont un taux d’impopularité élevé. Après le scandale de la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo où Trump se vantait de ses techniques de harcèlement sexuel sur des femmes, il semble de plus en plus probable que Clinton soit la prochaine présidente des États-Unis. Surtout que depuis, plusieurs femmes ont révélé avoir été harcelées ou agressées sexuellement par Trump.

Le sommet du Parti Républicain a été plongé dans une frénésie avec plus de 160 leaders de la formation politique ayant retiré leur soutien à Trump. Les aspirations présidentielles du milliardaire semblent ainsi de moins en moins réalistes quand, dans le vote Clinton, l’argument du « moindre mal » (« lesser evil ») joue un rôle non négligeable.

Dans ce contexte où des millions d’américains rejettent les deux options présidentielles, le quotidien numérique Left Voice a lancé une campagne sur les réseaux sociaux en appelant ses lecteurs à envoyer des selfies avec des pancartes expliquant les raisons pour lesquelles ils ne se sentent pas représentés par les principaux candidats, en y ajoutant le hashtag #NotWithThem (« Pas avec eux ») :

Le 22 octobre, une conférence dont le titre était « La solution c’est le socialisme » (« The solution is Socialisme ») a été organisée par les étudiants de l’Université Centrale du Connecticut. En marge des intéressants débats et discussions qui y ont eu lieu, les participants se sont pris en photo pour exprimer leur rejet des deux candidats qu’ils ne voient pas comme une alternative pour la classe ouvrière et pour les opprimés. Ils rejoignent ainsi les millions de personnes qui, vivant aux États-Unis, ne se laissent pas berner par l’illusion du “moindre mal”.

Voici quelques-unes des photos de la campagne “NotWithThem” :

Les pancartes affichées sur les photos expriment que les deux candidats sont pareils, impérialistes et adeptes du va-t-en guerre ; des menteurs, des représentants d’une seule et même classe qui n’est pas « la nôtre », des ennemis des travailleurs, afro-américains, latinos, etc.

_