×

Grève pour les salaires

Canada. Après 8 heures de grève, les travailleurs de Stellantis arrachent 20 % d’augmentation

Alors que les grèves historiques de l'automobile ont secoué les États-Unis ces dernières semaines, les travailleurs canadiens de Stellantis sont entrés en grève ce lundi 30 octobre. Après seulement 8 heures de grève, ils ont arraché 20 % d'augmentation sur trois ans.

Maïa Maros

31 octobre 2023

Facebook Twitter
Canada. Après 8 heures de grève, les travailleurs de Stellantis arrachent 20 % d'augmentation

Crédits photo : photo de couverture de la page X du syndicat Unifor

Ce lundi, sur les sites de Stellantis au Canada, le syndicat Unifor a appelé ses 8200 syndiqués à se mettre en grève. Une grève éclair puisque moins de 8 heures après son début, le syndicat a annoncé être parvenu à un accord provisoire avec la direction du géant de l’automobile. Une victoire inédite pour ces salariés canadiens. A Windsor, l’un des principaux sites de Stellantis dans le pays, cette grève est la première depuis 1986.

A l’origine de la grève, un ultimatum déposé par le syndicat dans le cadre des négociations ouvertes avec Stellantis depuis deux semaines. Durant les négociations, Unifor a calqué ses revendications sur la base des augmentations importantes obtenues dans les entreprises General Motors et Ford. L’impasse des négociations avec Stellantis a finalement poussé le syndicat à appeler à des piquets de grève devant tous les sites de l’entreprise lundi matin. Plus de 8 000 grévistes selon le syndicat Unifor ont ainsi suivi le mouvement pour exiger des augmentations de salaires au géant franco-italien Stellantis.

La mobilisation a donc arraché en un temps record des revendications similaires à celles concédées par les géants Ford et General Motors aux USA. Concrètement, les salariés auront une augmentation de 20% sur 3 ans pour la production et 25% pour les travailleurs spécialisés. L’accord préliminaire prévoit aussi l’instauration d’une prime du coût de la vie (COLA) indexée sur l’inflation et d’importantes primes de productivité. Les revendications spécifiques au groupe sont aussi acquises, principalement sur l’augmentation des pensions de retraite.

Au Canada, cette victoire fait écho à celle arrachée trois semaines plus tôt chez General Motors. La mobilisation de 4 300 salariés pendant 14 heures de grève avait permis l’obtention d’augmentation similaire. Chez Ford, Unifor a aussi conclu le même accord à la suite de négociations. Ces concessions importantes sont évidemment directement liées aux mobilisations historiques menées par les travailleurs de l’automobile aux États-Unis.

En effet, le rapport de force des travailleurs canadiens a été particulièrement renforcé par la dynamique en cours aux USA, avec une crainte des « Big Three » (Stellantis, Ford, General Motors) de voir la grève se propager. Alors que la grève prend fin aux Etats Unis avec des accords provisoires concédant 25 % d’augmentation de salaires, il était central pour Stellantis d’éviter une nouvelle expansion du conflit.


Facebook Twitter
Kanaky, quand finira le temps des colonies ?

Kanaky, quand finira le temps des colonies ?


État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l'Europe forteresse

État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l’Europe forteresse


Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Génocide à Gaza : Biden prêt à sanctionner la Cour pénale internationale pour protéger Netanyahou

Ilan Pappé : « pourquoi j'ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

Ilan Pappé : « pourquoi j’ai été arrêté et interrogé sur Israël et Gaza dans un aéroport américain »

Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes

Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes

Californie : 48 000 travailleurs de l'Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

Californie : 48 000 travailleurs de l’Université votent la grève pour le droit à soutenir la Palestine !

La Norvège, l'Espagne et l'Irlande reconnaissent l'État palestinien : nouveau revers pour Israël

La Norvège, l’Espagne et l’Irlande reconnaissent l’État palestinien : nouveau revers pour Israël

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza

Famine organisée : Les colons israéliens multiplient les attaques de convois humanitaires destinés à Gaza