^

Politique

Nos vies pas leurs profits !

Condamnation de La Poste. Les postiers n’étaient pas assez protégés

Pendant le confinement, de nombreuses entreprises non essentielles ont maintenu leur activité malgré la crise sanitaire en cours. Grâce au combat des salariés, l’entreprise La Poste a été condamnée en justice pour insuffisance de mesures de prévention.

vendredi 22 mai

Le 9 avril 2020, le tribunal judiciaire de Paris a condamné La Poste pour insuffisance de mesures de prévention. Saisi par la fédération Sud, il a estimé que le comportement de l’entreprise face à la crise sanitaire et aux risques qu’elle entraînait pour ses salariés était “indigent”. Et pour cause : au-delà des mesures barrières, l’entreprise s’est contentée de faire passer un questions-réponses rappelant les consignes gouvernementales concernant le Covid-19.

Selon les juges, il aurait fallu recenser tous les risques encourus par les salariés et revoir toutes les conditions d’exercice des activités. Le reproche qui est fait à l’entreprise est celui de ne pas avoir suffisamment mis à jour le “document unique d’évaluation des risques”, un document obligatoire bien souvent oublié mais indispensable en temps de crise sanitaire. Ce reproche pourrait bien être transposé à toutes les entreprises qui ont maintenu l’activité pendant le confinement. Plus encore, les juges estiment qu’il faudrait faire figurer les risques psycho-sociaux dans le document tels que l’angoisse ou le stress, liés aux changements d’organisation, au télétravail ou encore aux changements d’horaires.

Condamnation d’Amazon, condamnation de La Poste… Les premières décisions de justice tombent sur ces entreprises qui ont tout fait pour maintenir l’activité au détriment de la vie de leurs salariés. Alors que le confinement venait d’être décrété et que des milliers de personnes mouraient chaque jour dans le monde du fait de la crise sanitaire, ces entreprises ont préféré maintenir leurs profits, même si cela signifiait mettre en danger leurs salariés. La condamnation de la justice n’est que partie remise, et il est nécessaire que les travailleurs s’organisent entre eux pour que ce ne soit pas à eux de payer la crise économique qui arrive mais bien aux capitalistes qui l’ont engendré.

Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN / AFP




Mots-clés

Covid-19   /    Crise sanitaire   /    Coronavirus   /    #NosViesPasLeursProfits   /    La Poste   /    Politique