^

Du Pain et des Roses

14 mois de lutte

Ibis Batignolles : les femmes de chambre reprennent leur lutte contre la sous-traitance

A l’occasion de la réouverture des portes de l’hôtel Ibis Batignolles ce mardi 1er septembre, les travailleurs.es de la sous-traitance de l’hôtel en lutte depuis 14 mois se sont réunis avec leur soutien au pied de l’hôtel. Une façon de rappeler au groupe hôtelier que les grévistes sont toujours mobilisés et leurs revendications toujours d’actualité.

mercredi 2 septembre

Crédit Photo : Révolution Permanente

Au 14ème mois de lutte des travailleurs et travailleuses de la sous-traitance de l’hôtel Ibis Batignolles, un rassemblement était appelé ce mardi par leur syndicat, la CGT HPE, devant l’hôtel. Une réouverture de l’hôtel sous tension ce mardi 1er septembre étant donné que le groupe Accor et la société de sous-traitance STN refusent toute discussion avec les grévistes. Ce à quoi s’ajoute l’annonce début août par le groupe Accor d’un projet de suppressions d’emplois dans ses différentes chaînes hôtelières.

Si le confinement a mis le conflit entre parenthèses, les employés ont continué à faire entendre parler de leur combat ces derniers mois et étaient présents devant l’hôtel avec leurs soutiens pour signifier qu’ils et elles comptent bien obtenir l’internalisation et s’opposer aux licenciements annoncés.

Ainsi, ce mardi midi les soutiens étaient à l’heure pour la rentrée de la lutte des classes. Le NPA, Solidaires, Sud Rail, Eric Coquerel et Danielle Simonnet de la France Insoumise, des syndicalistes réprimés comme Eric Bezou et Ahmed Berrahal, et d’autres, sont intervenus pour saluer cette lutte exemplaire contre la surexploitation et les discriminations qui a pour protagonistes une majorité de femmes racisées.

Chacun a aussi rappelé que le groupe Accor qui est le 6ème groupe hôtelier du monde a amplement les moyens d’embaucher directement les salariés, d’arrêter le recours à la sous-traitance et également de garantir un emploi et un salaire digne pour tous les salariés.

Un nouveau rendez-vous est déjà donné le 8 septembre à 12h30 devant le siège d’Accor contre la destruction des emplois et la précarisation des salariés à qui ils veulent faire payer la crise économique.

Caisse de soutien aux grévistes de l’hôtel IBIS Batignolles




Mots-clés

Sous-traitance   /    Hôtels   /    Licenciement(s)   /    Racisme   /    Violences faites aux femmes   /    Du Pain et des Roses   /    Notre classe