^

Politique

TPMP à la botte de Bolloré

L’extrême-droite en soutien à Hanouna et Bolloré après les insultes contre Louis Boyard

Face à l’évocation par Louis Boyard sur le plateau de TPMP hier soir de la responsabilité de Bolloré dans l’appauvrissement et l’exploitation de l’Afrique, Cyril Hanouna a cherché à faire taire le député, multipliant insultes et intimidations. Face au tollé provoqué par la séquence, l’extrême droite fait bloc derrière le présentateur, proche de la famille Bolloré.

vendredi 11 novembre

Hier soir, l’émission Touche Pas à Mon Poste sur C8 et son présentateur Cyril Hanouna ont à nouveau démontré leur proximité avec l’extrême droite et ses thématiques anti-migrants. Lors d’un débat dédié à l’Océan Viking, un navire de sauvetage de migrants en Méditerranée, le député de la France Insoumise Louis Boyard a défendu l’accueil de ses migrants, évoquant au passage la responsabilité de milliardaires tels Vincent Bolloré dans l’appauvrissement de l’Afrique. Devant la mise en accusation du propriétaire de la chaîne et proche ami de Cyril Hanouna, le présentateur a immédiatement fait taire le député, multipliant les insultes et intimidations au cours d’un échange très violent.

La séquence est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes ont témoigné de leur solidarité avec Louis Boyard, dénonçant du même coup la fidélité de Cyril Hanouna à l’égard de Bolloré. Le présentateur, terrorisé face au moindre rappel des agissements du milliardaire, s’est lui même justifié dans la séquence en déclarant qu’il « ne crache pas dans la main qui le nourrit » et qui le paierait 40 000 par mois, sans compter les 250 millions de contrat signé en 2015 entre C8 et la boite de production dirigée par Hanouna.

Et alors que l’émission d’hier reprenaient largement les arguments réactionnaires contre l’accueil des migrants en péril en Méditerranée, et que Touche Pas à Mon Poste à abondamment alimenté la rhétorique raciste et sécuritaire récente, l’extrême droite s’est dépêchée de venir défendre le présentateur. Ainsi depuis hier soir plusieurs figures issues de Reconquête ont apporté leur soutien à Cyril Hanouna, à l’image de l’eurodéputé Reconquête Gilbert Collard, de Bruno Attal président de « Touche Pas à Mon Flic » et référent police justice de Reconquête, et d’Eric Naulleau, journaliste d’extrême-droite proche d’Eric Zemmour depuis plusieurs années.

Les soutiens de l’ancien candidat d’extrême-droite se pressent ainsi pour prendre la défense du présentateur qui leur a fourni une tribune énorme pendant la présidentielle. Comme le faisait remarquer Anasse Kazib, et ce que les travaux de la chercheuse Claire Sécail ont confirmé, l’émission a servi de tremplin à la candidature d’Eric Zemmour, conformément aux désirs de Vincent Bolloré.

Le milliardaire breton, dont la fortune repose sur des investissents en Afrique et l’exploitation extrêmement brutale de la population locale, a en effet mis son empire médiatique au service de l’ancien candidat d’extrême droite. Hanouna, dont il est très proche - c’est avec Yannick Bolloré l’héritier du groupe que le présentateur a fondé sa boite de production- s’en est quant à lui fait le relais actif. Dans ce contexte, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi l’extrême-droite attaque Louis Boyard et défend Hanouna comme l’un des siens, face au tollé suscité par la séquence diffusée hier soir.



Mots-clés

La France Insoumise   /    Cyril Hanouna   /    Vincent Bolloré   /    médias   /    Extrême-droite   /    Politique