^

Monde

Solidarité Internationale

PSA Kénitra au Maroc : les salariés en grève pour des meilleures conditions de travail et une augmentation des salaires

Mardi 27 Janvier 2021 les salariés de l'usine PSA de Kenitra, au Maroc, étaient massivement en grève pour demander l'amélioration de leurs conditions de travail et une augmentation des salaire.

vendredi 29 janvier

En colère contre le conseil d’administration du site, contre des salaires gelés, contre des primes de performance, de présence non touchées, mais aussi contre des conditions de travail précaires les salariés de PSA à KéNitra au Maroc ont décidé de se mobiliser. En effet, il étaient en grève Mardi 27 Janvier avant de faire un seeting devant l’entreprise Jeudi 28 Janvier. Les travailleurs du site revendiquent également de meilleures conditions de salaire, alors que leurs salaires ne dépassent pas les 2400 dirams , qu’une grande majorité des salariés est contrainte selon le journal L’opinion de travailler des heures supplémentaires sans être payé, que certains salariés n’ont pas touché de compensation après un accident de travail, que la cantine a fermé. Ils se mobilisent également contre des contrats de 12 mois qui ne leurs permettent pas d’avoir une couverture médicale.

Grève pour les salaires à l'usine de PSA Kenitra au Maroc ! Soutien total de la CGT PSA. ✊ ?¬ワハ ?

Publiée par Cgt Psa Mulhouse sur Jeudi 28 janvier 2021

Mardi soir les salariés ont transmis à la direction une série de revendications, menaçant d’arrêter complètement la production vendredi 29 janvier si elles n’étaient pas satisfaites

L’usine créée en 2019 à Kénitra par PSA, sur fond de concurrence économique, est évidemment stratégique pour le géant de l’automobile. Le site qui produit plus de 90 000 véhicules par an, doit même voir ses capacités de production fortement augmenter à 200 000 véhicules par an à partir de 2021. Plus largement, en bénéficiant des aides du Maroc le groupe veut construire à court terme un énorme site de 2500 ouvriers et de plusieurs milliers de sous traitants. Le groupe a monté de toute pièce un gigantesque projet comportant plus de 2500 salariés et plusieurs milliers de sous traitant, souhaitant avant tout profiter des aides avantageuses du Maroc, d’un nouveau marché mais aussi et surtout de conditions fiscales et douanières avantageuses et de très bas salaires.

La grève des salariés du site montre donc une réponse exemplaire aux méthodes du grand patronat qu’est Peugeot. Ils montrent également qu’à travers les frontières, les travailleurs subissent les mêmes attaques du patronat et que leur force reste la grève. Solidarité internationale avec les travailleurs du site de de PSA Kénitra.




Mots-clés

Constructeurs automobiles   /    Solidarité internationale   /    PSA   /    Automobile   /    Monde