^

Notre classe

Patrons Voyous !

Racisme-Exploitation-Répression : Geodis doit payer !

Nous publions ci-dessous le texte de l’événement facebook des salariés de Geodis, filiale privatisée de la SNCF, publié sur la page Plateforme d’Enquêtes Militantes, ainsi qu’une de leur vidéo montrant les conditions d’exploitation et de répression sur le site de Gennevilliers.

jeudi 4 juillet

« Geodis est une filiale privatisée de la SNCF qui fait de la sous-traitance logistique pour un tas d’entreprises. Sur son site de Gennevilliers, racisme, exploitation et répression sont des concepts managériaux...

Depuis la grève et les blocages enclenchés au début de l’année, tous ceux qui ont participé à la révolte sont sanctionnés par des convocations, des mises à pieds ou des licenciements. Les anciens sont mutés sur des postes pénibles et on leur retire les transpalettes électriques, pour punir les corps.

Ce qui se passe dans l’entrepôt GEODIS de Gennevilliers, c’est la continuité de ce qu’on peut voir dans les quartiers, dans les manifestations ou dans les prisons. Derrière les quais de chargement, sous le poids des colis, des ouvriers surexploités se cassent le dos pour des salaires de misère. Et des militants sont réprimés dès qu’ils s’organisent pour se défendre.

Les ouvriers Geodis se battent au quotidien contre ça, mais ils sont aussi très actifs dans les mouvements sociaux. Les Gilets Jaunes d’Ile-de-France savent bien qu’on peut les croiser partout dans les manifestations, dans les AG locales, pour construire des cabanes ou soutenir des opérations. Les étudiant.es de Paris 8, Tolbiac et Nanterre n’ont pas oublié qu’ils ont soutenus les occupations de facs et les blocages de partiel contre la sélection. Les syndicalistes de combat savent qu’on peut toujours compter sur eux. »

Venir nombreux lorsque les salariés organisent des évènements de soutiens, « ce n’est pas seulement soutenir nos camarades contre la répression qu’ils subissent. C’est aussi affirmer notre force collective et notre détermination à renforcer nos alliances, à créer des connexions, pour combattre les oppressions sur tous les terrains, dans les entreprises comme dans les quartiers ou dans les manifestations. »

GEODIS DOIT PAYER...ET TOUS LES AUTRES AVEC !

Vous pouvez aussi contribuer à cette lutte en participant à la caisse de grève




Mots-clés

répression syndicale   /    Privatisation   /    Geodis   /    souffrance au travail   /    Grève   /    SNCF   /    Répression   /    Notre classe