^

Politique

Tour d'horizon

Dans toute la France, plusieurs milliers de personnes contre la réforme des retraites et le 49.3

Ce samedi, le gouvernement a décidé d'utiliser l'article 49.3 pour passer en force. Après des rassemblements samedi soir et lundi, la journée du mardi 3 mars a, elle aussi, été marquée par des manifestations dans toute la France contre la réforme des retraites et son passage en force.

mardi 3 mars

 Crédit photo : Révolution Permanente 

Ce samedi, le gouvernement a décidé d’utiliser l’article 49.3 pour passer en force et imposer sa réforme des retraites à points. Le gouvernement décide ainsi de faire fi de la contestation contre cette réforme de casse des acquis sociaux.

Après des rassemblements samedi soir et lundi, la journée du mardi 3 mars a, elle aussi, été marquée par des manifestations contre la réforme des retraites et son passage en force via le 49.3.

À Paris, des milliers de manifestants dont de nombreux jeunes, professeurs, avocats, hospitaliers, cheminots et gilets jaunes ont défilé au son de « Macron démission ! » La répression a été utilisée comme un nouveau passage en force contre les contestataires.

À Lyon, une centaine de personnes s’est réunie devant le local de campagne de Gérard Collomb et Yann Cucherat (LREM). Plus tard dans la soirée, ce sont plus de 300 personnes qui étaient réunies Quai Augagneur. Les permanences des députés LREM ont souvent été prises pour cible afin d’exprimer le rejet du 49.3.

À Marseille, ce sont des milliers de personne qui ont défilé.

Ce sont aussi 500 personnes qui ont défilé à Dijon, plusieurs centaines à Bordeaux, à Nice, à Tours, Valenciennes, Dieppe, Le Mans, Saint-Nazaire et de nombreuses autres villes.

Au total, ce sont donc plusieurs milliers de personnes qui ont pris les rues et ce dans de nombreuses villes, démontrant que la détermination contre la réforme des retraites est toujours présente et liant la colère avec un refus des méthodes anti-démocratiques du gouvernement. Pourtant, les directions syndicales, si elles ont appelé, la veille pour le lendemain, aux manifestations d’aujourd’hui, ne proposent toujours pas de plan de bataille à la hauteur, puisqu’il faudra attendre le 31 mars pour la prochaine journée de grève nationale interprofessionnelle. Pour gagner contre Macron, il s’agirait au contraire de construire le second round de la mobilisation, par la grève reconductible et la rue.




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Réforme des retraites   /    Assemblée Nationale    /    Nice   /    Manifestation   /    Bordeaux   /    Paris   /    49.3   /    Marseille   /    Lyon   /    Répression   /    Politique