^

Du Pain et des Roses

IVG en Argentine : rassemblement à Paris ce mardi en soutien à la lutte !

Ce mardi 29 décembre, plusieurs collectifs féministes dont Du Pain et Des Roses appellent à un rassemblement pour soutenir la lutte des femmes argentines qui se battent encore pour un accès à l’IVG légale, sûre et gratuite. Le projet de loi visant à légaliser cette pratique a été adopté le 11 décembre dernier par la Chambre basse et sera examiné ce mardi 29 au Sénat.

lundi 28 décembre 2020

Après des années de lutte, les femmes argentines se rapprochent d’un moment historique. Si la loi est adoptée au Sénat, elles auront arraché au gouvernement le droit élémentaire et fondamental de décider de leur propre corps, de leurs projets de vie, et de leur désir d’être ou de ne pas être mère.

En Argentine, la loi régissant l’avortement date de 1921 et ne l’autorise que dans trois cas. Cela signifie que, comme dans presque tous les pays d’Amérique latine, l’avortement est clandestin, de sorte que l’accès à cette pratique est encore aujourd’hui un privilège de classe : celles qui n’ont ni les moyens matériels ni les informations nécessaires pour avorter en toute sécurité sont obligées de choisir entre accoucher contre leur volonté ou mettre leur vie en péril.

À travers une lutte qui remonte à plusieurs années, dans laquelle nos camarades de Pan y Rosas ont toujours été en première ligne, les féministes argentines ont réussi pour la deuxième fois à imposer à l’agenda législatif ce droit si souvent ignoré par les différents gouvernements. Le projet de loi a été examiné pour la première fois par le Congrès en 2018, où il a été approuvé par la Chambre basse mais rejeté par le Sénat. Cette année, l’exécutif a décidé de ne pas soutenir le projet de loi élaboré et milité par le mouvement des femmes qui a plus d’une décennie d’expérience et de présenter un texte propre, qui se distingue du premier par plusieurs points essentiels, comme l’inclusion de la clause de conscience et la pénalisation de la pratique après la 14e semaine.

Toutefois, le gouvernement, qui a la majorité absolue au Sénat, ne peut pas encore garantir que la chambre haute votera pour le projet de loi. Au moment de la rédaction de cet article, le calcul des votes selon les positions des différents sénateurs prévoient que 32 d’entre eux voteront pour, 32 contre et 2 seront absents (l’un d’entre eux serait l’ancien président Carlos Menem, qui non seulement a pillé le pays pendant 10 ans mais est aussi un fervent défenseur de l’avortement clandestin). Dans ce recensement, il y a encore 6 « indécis », qui n’ont pas encore fait connaître leur position définitive. Rappelons qu’en cas d’égalité, c’est l’ancienne présidente et actuelle vice-présidente Cristina Fernández de Kirchner qui serait chargée de trancher et qui, bien qu’ayant gardé le projet présenté par la campagne dans un tiroir pendant son mandat, bloquant ainsi le débat, voterait en faveur du projet de l’exécutif.

L’incertitude à quelques jours du vote est la confirmation que la seule garantie est la mobilisation dans la rue, et la force et le soutien international. Il est clair que si l’avortement est finalement légalisé en Argentine, ce sera grâce à cette lutte historique du mouvement des femmes qui ne doit rien à aucun gouvernement. Comme l’a dit Nicolas del Caño, député du Parti des Travailleurs Socialistes, organisation sœur du courant qui anime Révolution Permanente en France, « si nous sommes à nouveau ici, c’est grâce à l’effort et à la persistance d’un mouvement de lutte des femmes qui a trouvé un nouvel élan, avec de nouvelles générations qui l’ont transformé en marée verte. Si nous sommes ici à nouveau, c’est grâce à celles qui se sont non seulement mobilisées, mais qui ont aussi construit collectivement un projet de loi et n’ont pas cessé de le présenter pendant plus d’une décennie au cours de laquelle ce Congrès a décidé de le laisser dormir dans un tiroir ».

C’est pour tout cela que notre présence dans les rues devient plus qu’essentielle. Nous vous invitons au rassemblement appelé par les collectifs Du Pain et Des Roses, Alerta Feminista, Artistas en Francia por el Aborto Legal en Argentina, l’Assemblée de Citoyens Argentins en France et Las Rojas le mardi 29 décembre à 17h30 Place de la République à Paris pour soutenir la lutte de nos camarades argentines et pour que l’avortement soit enfin légalisé.




Mots-clés

Féminisme    /    IVG   /    Du Pain et des Roses   /    Argentine   /    Du Pain et des Roses   /    Monde